Publicités

Connaissez-vous le Land Art ?

Connaissez-vous le Land Art ?

C’est une des formes d’art contemporain apparu dans les années 60 consistant pour l’artiste à utiliser des matériaux naturels dans leur environnement pour créer une oeuvre éphémère.  Soumis à l’érosion et aux aléas climatiques, seule la photographie permet d’en conserver une trace durable. La Spirale Jetty, dans l’Utah ne réapparaît à la surface du Great Salt Lake qu’en période de sécheresse. 

Robert Smithson est un des artistes pionniers du Land Art.
Ce mouvement privilégie l’exposition extérieure des oeuvres, de façon à les sortir de l’environnement touristique des musées, des billetteries, et de toutes les contraintes liées à ces lieux définis.

L’oeuvre in situ, au coeur de la nature, composée des éléments environnants comme le bois, la terre, les pierres, le sable, les rochers etc, a pour point central la notion d’Ephémère.

i4813p54_644_voyage4.ok

 

La Spiral Jetty est une oeuvre monumentale conçue en 1973.
Robert Smithson a d’abord choisi le lieu pour la couleur rouge du Great Salt Lake. Il créa, sur 450 m de long et 4,5 m de large, une digue en spirale comme symbole d’un tourbillon mythique, métaphore du dépôt des cristaux de sel sur les rochers.

Il mobilisa plus de 600 personnes, 300 camions et bulldozers pour déplacer près de 6800 tonnes de terre.

Réalisée en boue, en cristaux de sel et en basalte, l’oeuvre a été réalisée en période de sécheresse, moment où l’eau était à son plus bas niveau.
Durant 30 ans, la Spirale Jetty fut submergée par l’eau et à peine soupçonnable.

Elle ne réapparaît alors qu’en période de sécheresse (en 2004 pour la 1ère fois).

Aujourd’hui, le temps et l’environnement ayant de concert fait leur oeuvre, les roches de basalte, noires initialement, sont recouvertes de croûtes de sel blanc, donnant une teinte rose pâle à l’eau qui entoure les parois de la digue.

Symboliquement, cette oeuvre représente un message écologique assumé par l’artiste (décédé depuis): cette spirale dénonce l’aporie de la pensée d’une action menée sans recyclage, sans réutilisation.
Comme une nécessité de la vie, preuves à l’appui des usines désaffectées, des mines abandonnées, d’eaux polluées, présents à travers tout le pays : la terre et l’eau doivent être recyclées pour éviter la mort.

Cet artiste a mené une réflexion sur l’urbanisation massive américaine, la dislocation et le décentrement.
Ses oeuvres théoriques et critiques lui ont permis de gagner une grande notoriété, en développant tous les aspects discursifs et documentaires de son travail, dont le point central était l’Ephémère.
Son oeuvre a eu une réel impact sur la sculpture et sur toutes les théories de l’art.

 

Parmi les autres artistes du Land Art, Andy Goldsworthy, dont voici quelques oeuvres moins monumentales, mais dans cette veine d’expression de l’éphémère :

land-art-Andy-Goldsworthy-01

land-art-Andy-Goldsworthy-08

 

Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :