My Black Ass ou l’art du twerking qu’on envie aux Blacks

Fantasmées et fétichisées, les fesses rebondies font envie à tous et à toutes. Voici comment cette artiste s’est emparé d’un mouvement si particulier des femmes callipyges, en GIF …

L’artiste Tschabalala Self développe tout son art sur l’expérience féminine noire sur  ses toiles. Le projet My Black Ass est une série de portrait en GIF représentant des figures féminines sous un trait de crayon abstrait. Les parties du corps objets de fantasmes et de fétichisme dans la culture populaire sont ici représentées en version moderne de l’art.

«Mon corps actuel de travail est préoccupé par l’importance iconographique du corps féminin noir dans la culture contemporaine.

«les fantasmes collectifs entourant le corps noir ont créé une niche culturelle dans laquelle se trouve notre compréhension contemporaine de la féminité noire. Ma pratique est dédiée à nommer ce phénomène « .

C’est ainsi que se présente l’artiste au sujet de son travail.

Son inspiration c’est Sarah Baartman, connue pour avoir été présentée comme une bête de spectacle au 19ème siècle à cause de ses fesses « anormalement » grosses.

sarabartman

C’est aussi une glorification du gros cul qu’on accorde gracieux à une Jennifer Lopez, une Beyoncé ou une Blac Chyna.

Capture d’écran 2016-08-20 à 08.37.39

Ces GIF souhaitent également montrer les valeurs qui auréolent autour des formes féminines. Représenter un monde, créé par une femme black pour des femmes blacks, en vue de revendiquer que les idéaux blancs de féminité n’ont rien à voir avec une hégémonie propre de la beauté.

Voici donc tout se que révèlent ces GIF qui donne à voir le mouvement, la vie et la liberté sans euphémisme.
Non ce n’est pas outrancié, c’est provoquant peut-être dans nos yeux habitués (et lassés) des standards affutés des femmes blanches.

La main sur les fesses nous invite à reconnaître que oui un cul bombé, c’est beau et ça s’assume !

blckgif

2 commentaires sur “My Black Ass ou l’art du twerking qu’on envie aux Blacks”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.