Comment un maître graveur sur bois a inspiré le film d’animation de l’année : Kubo et l’Armure Magique

Prévu pour le 21 septembre en France, Kubo et l’Armure Magique est annoncé comme le meilleur film d’animation jamais réalisé. Avec Charlize Theron, Matthew McConaughey, Art Parkinson, les talents sont nombreux à y participer…

Le film Kubo and the Two Strings, est le film d’animation à ne pas manquer.
Réalisé par le studio Laika, c’est la volonté de réaliser un travail de fusion d’animation à la main et de technologie cinématographique qui font d’ores et déjà que Kubo tient une place à part dans la famille des films d’animation (et non Sausage Party).

Après Coraline, ParaNorman et Boxtrolls, Kubo et l’Armure magique fait partie de ces histoires exaltantes qui conjuguent voyage et émotions.

Derrière la technologie 3D de ce studio de pointe, dans le casting exemplaire, il y a un homme : Kiyoshi Saito, graveur sur bois.

Son influence stylistique est la clé du film.
Pour donner une pleine atmosphère, emprunte de réalisme, la technologie seule ne suffisait pas.
Les costumes, les décors jusqu’à la technique de prise de vue se sont appuyé sur les gravures de Saito.

oit

saito

siot

ssoit

La vision poétique de l’artiste qui dépeint un Japon rural a suffit à inspirer Nelson Lowry, le designer de Laika.

Toutes les images sont travaillées avec un effet texture de bois :

expempe

Economie de l’espace, simplicité au service de l’esthétique poétique : voici comment se définit ce film dans ses caractéristiques.

Pour l’histoire :

Une épopée fantastique dans laquelle Kubo va devoir combattre un démon du passé, et découvrir la vérité sur l’histoire de son père, le plus grand samouraï de tous les temps.

Sorti cet été aux Etats-Unis, rendez-vous le 21 septembre.
Par ici pour le site du film et le site du studio Laika.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.