Thérapie de la charité : the Street Store

Le phénomène pop-up affole les marques et les gogos ; la street food, qui faisait le bonheur des prolos, est devenue la cantine des hipsters… L’essai serait-il enfin transformé avec le concept de The Street Store : des boutiques de rue de dons de vêtements pour les plus démunis.

Aller aux fripes et chez Emmaüs a longtemps été la seule option »shopping » des moins aisés. Aujourd’hui, il est à la mode de combiner des pièces de marque avec des vêtements de seconde main dégottés dans de larges bacs croulant de vêtements donnés au moment des ménages de penderie.

Ces magasins sont souvent petits, discrets ou excentrés des grandes artères piétonnes, comme s’il était tout de même honteux d’acheter ses vêtements au kilo, à défaut d’avoir les moyens du contraire…

Street Store, la magasin des pauvres :

Capture d'écran 2016-09-01 15.16.08

Euphémisme à part.
Le concept est de proposer des lieux éphémères pour distribuer aux plus démunis des vêtements donnés, avec toute la dimension « shopping » qui joint l’utile à l’agréable : les vêtements sont suspendus sur des cintres et exposés de façon à rendre la démarche plus agréable.

Cynisme ?
Pour qui, en vérité ?

Le Street Store lève quelques stéréotypes de la charité :

Capture d'écran 2016-09-01 15.16.00

TheStreetStore-10830-e1389971938466-1024x512

TheStreetStore-11655-e1389976057821-1024x512

TheStreetStore-12188-e1389962958614-1024x512

TSS7-1024x512

La pauvreté a souvent pour ombre la honte de soi, le complexe social.
L’aisance matérielle est, quant à elle, souvent accompagnée d’un sentiment de culpabilité.
Et finalement, la charité n’existe que dans la discrétion, la gêne et la retenue, sans que les rencontres se fassent.

La démarche de proposer un magasin ouvert ne pouvait d’ailleurs pas fonctionner si elle ne s’accompagnait pas d’un système qui invite les gens à se rendre sur place (aucun stock avant l’ouverture), à poser eu-mêmes sur des cintres en carton les vêtements qu’ils donnent.
Ainsi les gens se rencontrent et se mélangent, ils doivent apprendre des uns et des autres, rétablir un respect social et agir avec empathie envers l’autre.

Le Street Store propose de réserver un emplacement tout comme il prévoit l’accueil de bénévoles spontanés ; vous pouvez même organiser vous-même un street-store.

insituposters-copy2-1024x512

La démarche est d’autant plus intéressante dans les pays particulièrement démunis : le site invite les participants à témoigner des moments passés lors de ces journées.

Capture d'écran 2016-09-01 15.38.31

Inscrivez-vous sur la page Facebook du Street Store pour voir où se dérouleront les prochains événements… avec le réflexe peut-être de rendre vos destinations de voyages plus réelles en y participant.

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Thérapie de la charité : the Street Store

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s