Le bot génial pour conjurer le harcèlement de messages : Ghostbot

Il peut arriver qu’en cédant son numéro de téléphone on tombe sur un(e) frénétique du chat, du texto qui, non seulement, à force d’harcèlement, épuise la batterie ou casse le vibreur, sans que nous puissions savoir si la solution est de répondre ou pas. La solution ? Ghostbot !

Ghostbot va prendre la relève dans les conversations que vous ne souhaitez pas alimenter.
Sans être impoli, il saura proposer des réponses évasives pour démotiver n’importe quel (-le) harceleur (-se) en répondant à l’importun (-e) à votre place.

Capture d’écran 2016-09-04 à 11.12.05

Il vous faut d’abord Burner qui permet de créer ou détruire les numéros que vous voulez lorsque vous vous connectez à une application: une excellente façon de contrôler sa vie privée et de choisir avec qui on veut être connecté.
Vous pouvez déterminer qui peut vous contacter ou pas, sinon transmettre un faux numéro si vous ne souhaitez pas être importunés, en restant prudent (-e).

C’est l’application qui correspond très bien aux utilisateurs d’applications de rencontre. Pour ne pas prendre le risque de tomber sur le « mauvais numéro », Burner octroie une mince couche de protection à sa vie privée.

Ghostbot va vous servir pour ces rencontres virtuelles, pour un collègue ou toutes formes de situations où l’on cède son numéro dans l’espoir d’entretenir un rapport normal de conversation textuelle.

Voici la présentation :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.