Repenser les frontières de demain : le projet Utopia pour la ville frontière Mexique et USA

A l’occasion de la London Design Biennale, les artistes, designers et architectes ont pris pour sujet Utopia pour leurs projets. Voici comment Fernando Romero imagine la ville-frontière de demain.

Le terme frontière rime souvent avec 2 : 2 pays, 2 territoires et… opposition.
La notion de chocs des cultures générée par une frontière disputée créé des tensions insolubles.

L’idée de la ville frontière de Fernando Romero concerne directement les frontières nationales des Etats-Unis et du Mexique.
L
‘idée du projet est ancrée dans l’histoire des lieux où les frontières n’ont jamais été qu’une succession de récits d’affrontements en une de l’actualité.
Le concept de «ville frontière» se penche sur la fourniture d’un espace urbain où les habitants du Mexique et des USA pourront vivre pacifiquement.

Dans la faille de la planification urbaine, la solution se trouvait peut-être dans la représentation de la frontière.

Non plus 2 côtés, mais 6 !

fernando-romero-border-city-london-design-biennale-designboom01-818x547

Une frontière hexagonale qui rassemblerait les potentiels commerciaux et industriels que 2 nations peuvent partager.

Repenser la ville de demain et permettre d’étendre cette nouvelle nomenclature permettrait peut-être de solutionner de nombreux problèmes liés aux frontières des pays. (découvrez d’ailleurs ces villes qui n’ont pas de pays)

Découvrez le projet complet :

capture-decran-2016-09-08-15-13-48 capture-decran-2016-09-08-15-13-57 capture-decran-2016-09-08-15-14-06 capture-decran-2016-09-08-15-14-19 capture-decran-2016-09-08-15-14-26 capture-decran-2016-09-08-15-14-34 capture-decran-2016-09-08-15-14-41 capture-decran-2016-09-08-15-14-49 capture-decran-2016-09-08-15-14-57 capture-decran-2016-09-08-15-15-05

LONDONDESIGNBIENNALE 2016

1 commentaire sur “Repenser les frontières de demain : le projet Utopia pour la ville frontière Mexique et USA”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.