Comment cet illustrateur redonne vie à la ligne claire d’Hergé

Jean-Michel Texier, illustrateur pour M le Monde, est un tintinophile avéré. Ses dessins rencontrent un succès grandissant, comme si la ligne claire était la représentation qui sied bien à notre époque.

La ligne claire, signature du style d’Hergé est apparue dans les années 1970 aux Pays-Bas : c’est un graphisme sobre où la netteté du trait est essentielle.
Il s’agit d’un contour d’objets, de personnes, de décors, avec le moins de détails possibles (peu d’ombres, pas de hachures).

C’est le coup de crayon de l’identification.
Un peu comme en philosophie où l’on pense l’Idée de la chose, la ligne claire est l’illustration la plus transparente et « parfaite » qui puisse être faite des choses.
Le réalisme n’habite pas les détails, mais la minutie du contour net : le style qui privilégie l’identité et le mouvement.

Mêler les personnages d’il y a 50 ans en adaptant le style de la société aujourd’hui renforce presque davantage le cliché des modes :

« L’élégance de la ligne claire est intéressante dans le monde de la mode, »

tea teste texier texier9 texxer

Ses oeuvres :

LMMH0187_100_01.pdf LMMH0182_147_01.pdf LMMH0184_086_01.pdf texier4 texier5 texier6 LMMH0190_106_01.pdf LMMH0191_075_01.pdfLMMH0173_053_01.pdf

Davantage ici.

Vu sur le mur de la Maison de la Radio :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.