Une adresse impensable à Jérusalem représente pourtant la réalité de la ville

Jérusalem est la ville des contrastes et des surprises. Lieu de rassemblement spirituel, historique et culturel, la ville sainte génère un sentiment de curiosité et d’inquiétude : comment sur un si petit espace tant de religions peuvent cohabiter ?

L’ exposition historique du Met démontre le rôle clé que la ville sainte a joué dans la formation de l’art de la période allant de 1000 à 1400 de notre ère. Ville source d’inspiration et de créativité artistique depuis des siècles est surprenante.

Le poids des questions que chacun se pose emplit les lieux d’un silence rare auquel aucun écho de réponse les rend moins mystérieux.

En effet, les quartiers se jouxtent sans laisser le moindre doute sur la religion qui domine, et cela, sans heurts ni querelles. Seuls les chats passent de rues en rues indifférents.

Pour illustrer cette étonnante atmosphère, il y a de ces artisanats qui révèlent bien l’identité de Jérusalem. Ce marchand de textile de la vieille ville en est la preuve et en parle très bien. On retrouve chez lui quantité de tissus du monde entier et de vêtements propre à chaque religion et branche de religion :
Bilal Abu Khalaf, originaire du Kurdistan, importe ses tissus de Damas, du Maroc et d’Inde…

Un autre endroit à découvrir, le marché et ses épices.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.