Publicités

Le radiomètre de Crookes : l’objet hypnotisant

Le radiomètre de Crookes : l’objet hypnotisant

On oublie souvent que la magie de la physique, capturée dans un objet, peut devenir un cadeau de valeur…

A l’heure où les publicités commencent à jouer des coudes pour nous convaincre dès les premiers jours de novembre que la course aux cadeaux de Noël est ouverte, voici le genre d’objet qui séduit à coup sûr.

radiometer_9965_nevit

Le cadeau de Noël universel : la science, la physique, le monde.

Les énigmes de la physique ont ce pouvoir de fasciner : le mouvement, la couleur, le bruit, les réactions qui prennent vie pour nos beaux yeux sans que nous n’ayons besoin d’appuyer nulle part.

Ne serait-ce pas là que la valeur se trouve ? Dans les énigmes de notre monde.
Pas de bouton qui nous oblige, l’instant fait la chose : la vie.

Le radiomètre de Crookes se met à tourner lorsqu’il est exposé à la lumière : plus elle est forte, plus les pales tournent vite.

William Crookes est un chimiste-physicien britannique du 19ème siècle, connu pour sa découverte du thallium (un métal liquide utilisé avec le mercure) en 1861.
Il s’est également intéressé aux équilibres entre lumière et rayonnement qui se produisent dans le vide : le radiomètre était né.

Côté physique :

Le radiomètre servait à démontrer que la lumière exerçait une pression.
Le noir absorberait la lumière, le blanc la reflèterait et créerait une force d’inertie qui ferait tourner le système dans le sens des aiguilles d’une montre.
En l’occurrence, la réalité a prouvé le contraire : la différence de chaleur entre les faces de chaque pale créée un mouvement des molécules de gaz qui pousse le mécanisme à tourner dans l’autre sens à la lumière.

L’objet qui s’anime par le simple effet d’être à l’endroit où il est.

L’effet hypnotisant plaît toujours, et même si la science explique le phénomène elle n’ôte en rien la magie…

Un cadeau aussi universel et beau que Slow Dance.

slowdance

Publicités

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :