Ce village espagnol n’a que 2 habitants, un couple

Juan Martin a passé son enfance comme berger et agriculteur dans la campagne espagnole. Jeune homme, il rencontre une femme qui amenait le bétail dans les champs et en est tombé amoureux. Sinforosa. Elle est née et a vécu à La Estrella, un petit village à Teruel, une province aride et vallonnée situé à mi-chemin entre Barcelone et Madrid…

Pour séduire Sinforosa, Juan Martin l’a emmenée danser dans l’une des tavernes de la Estrella, qui ne comptait pas plus de 200 habitants.
Au fil des décennies, le village se désertait, suite à l’inondation de 1883, puis à la fin de la guerre civile espagnole en 1939.

A la Estrella pourtant, il y a tout : église, 2 écoles, des maisons… Mais tout est fermé. Pour des raisons économiques, le village n’a cessé de se vider.
Ce couple d’octogénaires a vécu à la Estrella pendant 45 ans, que tous les deux !

Beaucoup de villes d’Espagne rurale ont diminué de façon similaire.
En particulier dans la région isolée d’Aragon, où les études indiquent que les décès sont plus nombreux que les naissances. La province de Teruel subit les hivers les plus rudes d’Espagne.

Des villages fantômes entiers sont à vendre, bien moins chers que ce que coûterait une maison de banlieue. Récemment, une campagne régionale appelé Teruel Exists a contribué à attirer quelques visiteurs curieux.

Juan Martin et Sinforosa vivent dans l’ancien presbytère, il mangent dans la grande salle à manger, nettoient leur linge au lavoir.
Ils ont la télévision mais pas Internet.
Ils consomment peu d’énergie, ce sont des panneaux solaires récemment installés qui suffisent pour eux deux (sinon ils s’armaient de pile électrique la nuit tombée).

Leurs voisins sont les animaux : chats, chiens, poules et les abeilles qui leur fournissent du miel qu’ils vendent. Les cerisiers et le truffes noires complètent leurs sources de revenus.

Si Juan Martin aurait bien quitté la Estrella, sa femme est restée attachée à son village de naissance.

Rencontrez-les dans cette vidéo touchante :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.