Publicités

Qui pense encore que le 3ème âge ne peut pas être branché ?

Qui pense encore que le 3ème âge ne peut pas être branché ?

On peut être un beau vieux et avoir du style. C’est la leçon donnée par Wang Deshun. Visez un peu…

Le « sexy papi », c’est ainsi qu’est surnommé Wang Deshun, a donné le ton lors de la fashion week de Beijing cet automne.

Musique techno pour démarrer le show et fêter les 80 ans de cet asiatique aux cheveux d’argent. L’acteur et mannequin  est apparu en chemise blanche, jean noir ajusté (qu’il a réussi à mettre sans l’aide de qui que ce soit).

L’homme s’entretient quotidiennement tant sur le plan physique que mental.
L’ année dernière, il arpentait la piste pour la première fois, son physique provoquant une émoi national. Il prend d’ailleurs un malin plaisir à subvertir l’image traditionnel du « vieux » :

Il faut d’ailleurs savoir que la vieillesse en Chine commence relativement tôt.
L’âge légal de la retraite pour les femmes est de 50 ans pour les travailleuses, 55 pour les fonctionnaires, et 60 ans pour la plupart des hommes.

Être âgé en Chine signifie généralement être respecté, avec une vrai sentiment affectueux.
Une personne à 50 ans peut être traitée de « yéyé » ou « nainai » – grand-père ou grand-mère – indépendamment du fait qu’ils aient une ou deux générations familiales.

Wang est disruptif !

« Une bonne façon de savoir si vous êtes vieux ou pas, c’est de vous demander si vous oseriez tenter quelque chose jamais faite avant ? »a-t-il dit dans une récente interview.

« La nature détermine l’âge, mais c’est vous qui déterminez votre état d’esprit« , dit-il.

Wang s’est fait appeler grand-père – il a deux enfants et une petite-fille de 2 ans – mais ce titre honorifique est accompagné d’éloges pour sa vigueur et son physique tonique.

wang3

« Papi, tu es mon idole! » a écrit un admirateur sur le compte public Weibo de M. Wang, parmi des milliers de commentaires du même genre.

Et le sex-appeal fait partie du tout.

« Papi, ton ventre est magnifique ! Tu es incroyablement beau !  » a commenté quelqu’un d’autre sur une photo de M. Wang, torse nu à la salle de gym, peau lisse et pectoraux en avant.

wang

M. Wang reconnaît qu’il a toujours été athlétique. Un nageur passionné depuis son enfance (il nage encore près d’1km par jour).
« Le matin, c’est mon moment culture« , dit-il. « Je lis des livres et le journal. De 15 à 18h c’est l’entraînement au gymnase près de chez moi « .

Il boit moins d’alcool maintenant, mais ne s’impose pas de restrictions alimentaires. «Je ne suis pas difficile : je mange de tout et ce que je veux. « 

wang2

M. Wang est né au nord-est de Shenyang en 1936, il est l’un des neuf enfants d’un cuisinier et d’une mère au foyer. À 14 ans, un an après que le Parti communiste est arrivé au pouvoir en 1949, il commence à travailler comme conducteur de tramway.

Artiste au Palais culturel des travailleurs à Shenyang, il pratique le chant, le théâtre et la danse.

Plus tard, il travaille à la radio, au cinéma et au théâtre. Au début des années 1980, M. Wang, produit un premier show de mode.

« En 1982, les vêtements chinois étaient laids, hors du temps« , at-il dit. « Je suis allé au plus grand magasin de la ville les plus beaux vêtements, pour organiser un show.  » C’était à l’époque des fourrures et des costumes style mao.

Les chinois n’avaient aucun sens de la couleur ou du style : les gens portaient du noir, du blanc, du gris ou du bleu. Certaines personnes portaient des uniformes de l’armée. Je voulais donner un nouveau souffle au style et à la mode pour le public. Il a même réussi à faire un défilé de jeunes filles en maillot de bain, quasiment impensable à l’époque.

A 49 ans, M. Wang était impatient de se rendre à Pékin, la capitale culturelle de la Chine.

Il souhaitait être une sculpture vivante. Fier de son corps souple, il se peignait le corps de peinture métallique et posait quasi nu.

Après son premier show à Beijing , en 1993, les autorités, choquées par sa sensualité, ont interdit M. Wang de se produire en public. Il continuait en privé.

wangg

L’année dernière, il est apparu torse nu dans un défilé de mode dans le quartier 798 des arts de Beijing, présentant des créations de Hu Sheguang .

Son apparition sur la piste a généré un véritable culte à ce qu’il représente. Certains fans l’appellent laoxianrou, « la vieille chair fraîche » pour faire un jeu de mot avec Xiaoxianrou, « la chair fraîche  ».

Est-ce que cela signifie qu’on va remplacer les jeunes mannequins par de vieux beaux ?

wang4

Peut-être pas. En revanche, le charisme et le sex-appeal de M. Wang, particulièrement remarquable dans une société où les hommes mettent rarement en avant leur charme, s’érige en modèle dans un pays qui vieillit rapidement .

« Les gens peuvent changer leur vie autant de fois qu’ils le souhaitent, » at-il dit. Avoir un objectif est le plus important ».

Son prochain projet, puisqu’il revendique la nécessité de toujours rester en mouvement ? Le parachute.

Publicités

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :