Le seul concept auquel devrait penser tout concepteur

Le dieu des symboles est l’infini ∞. Voici pourquoi, en l’observant vous stimulez les meilleurs concepts.

Ces signes que nous utilisons et voyons tous les jours sans nous rendre compte que quelqu’un les a créés un jour : les a pensés pour les exprimer.
Prenez les symboles mathématiques.

Mais le dieu de tous, « ∞ », est arrivé en 1655.

102418798
Les hommes avaient passé des siècles à essayer de comprendre l’infini, et dans son « Traité sur les sections coniques« , le mathématicien anglais John Wallis a introduit un symbole qui l’exprime. C’est sans doute l’élément le plus intelligent de la conception graphique dans le monde.
Exprimer quelque chose d’une manière très compliquée est facile. Mais trouver une façon de l’exprimer simplement  – c’est ce qui prend beaucoup de travail.

Symbole préféré de Philippe Starck, il raconte qu’il se réveille tous les jours en espérant avoir une bonne idée, pour être utile. Il veut être en mesure de communiquer et de partager cette idée, cette vision.
Le langage visuel qu’il recherche doit être le plus clair possible. Dans l’absolu, se faire comprendre avec une langue que 12 personnes peuvent comprendre, c’est suffisant pour ne pas se soucier si quelqu’un comprend ou non. C’est élitiste.
Le génie de Wallace a été de choisir un symbole qui, avec sa forme sans fin, est clairement lié à une notion que tout le monde accepte d’utiliser.
Les signes mathématiques forment le seul langage universel.
Voilà sans doute ce que Starck aurait aimé avoir conçu, le signe infini.

« J’ai une relation spéciale avec ces signes, mais pas parce que je suis bon en maths. J’étais totalement mal adapté à l’école. Je concevais tout le temps à partir de l’âge de six ou sept ans, quand pendant les vacances, je m ennuyais,  je commençais à faire mes propres voitures en jouet. Ils étaient beaux et mes jouets fonctionnaient. Mais à l’école, je me sentais comme en prison, et je ne ai rien appris. Je passais mon temps à dessiner au fond de la classe. J’ai même conçu, quand j’avais dix ou 12 ans, une pièce dans laquelle pour torturer mon maître d’école. »

La valeur des mathématiques devient importante avec le temps, et elle devient de plus en plus intime à mesure que l’on souhaite penser « absolu ». Car le langage des maths, universel, a le pouvoir de simplifier et de prouver que ce qui est dit est vrai et juste dans l’absolu. Il exprime ce qui fonctionne, ou pas, mais par principe.

Les artistes sont à une lettre près autiste, et comme beaucoup de personnes autistes, il est parfois plus facile de communiquer avec des couleurs ou des symboles que par les mots.
Les signes mathématiques sont un ensemble de métaphores visuelles pour donner des façons de sentir les choses et les concepts.
« ± » est un signe qui signifie qu’il y a deux possibilités différentes qui sont également valables : c’est le symbole de l’incertitude.
« ∞ » est sur le combat que nous avons avec nous-mêmes pour essayer de toujours comprendre de plus en plus.
Quand on conçoit quelque chose, il faut d’abord aller à la « √ », la racine carrée du problème: le sentiment au cœur de celui-ci est la base de construction des concepts. Le but est de toujours donner une idée de la façon la plus pure possible.

Voilà pourquoi le symbole de Wallace est une source puissante de pensée de l’idée des choses. Quand il a introduit le signe de l’infini, il a atteint le but que tout bon design devait viser: l’élégance ; il a atteint le but de vérifier que toute création ne peut être que si elle s’exprime dans ce 8 sportif de la pensée cohérente.

 

4 commentaires sur “Le seul concept auquel devrait penser tout concepteur”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.