Cuba est en mutation, les Organopónicos ont surgi comme une réponse communautaire à un manque de sécurité alimentaire suite à l’effondrement de l’Union soviétique. Découvrez ces fermes biologiques…

Les Organopónicos  sont des fermes urbaine biologiques, elles utilisent la rotation des cultures et privilégient les pesticides naturels au lieu des produits chimiques, elles fournissent une aide précieuse pour nourrir la communauté locale.
Bien que ces fermes fonctionnent publiquement en termes de propriété, l’accès et la gestion sont largement subventionnés par le gouvernement cubain.

Vivero Alamar est une ferme située à Alamar, une zone située à l’extérieur de La Havane, à Cuba.
Fondée en 1997 par Miguel Salcines, ancien agronome pour le Ministère de l’agriculture, le système de fermes a été développé comme un moyen de nourrir le quartier environnant.
Vivero Alamar est l’un des nombreux organopónicos (fermes urbaines biologiques) qui ont émergé depuis le début des années 1990.
C’est devenu l’une des exploitations les plus connues à Cuba et dans le monde entier.
A l’origine, c’était 800 mètres carrés de jardin potager, la ferme a augmenté à plus de 10 hectares, elle comprend des animaux, des fruits, des herbes et des produits à valeur ajoutée tels que les vinaigres et les épices. Elle emploie également plus de 160 personnes.

Vivero Alamar vend ses produits à près de 50 000 personnes chaque année.
Avant son existence, les produits frais étaient beaucoup plus difficile à obtenir. Aujourd’hui, il y a 3 millions de plantes agricoles qui fournissent des récoltes de 300 tonnes de légumes par an.

Après l’effondrement de l’Union soviétique, partenaire économique principal de Cuba, le pays a lutté pour se réinventer.
Sans source extérieure pour fournir du matériel agricole, des outils, des engrais ou des produits chimiques, les exploitations du pays sont devenues organiques par défaut.
Les Cubains ont opté pour cette nouvelle façon de cultiver.
Aujourd’hui, Organopónicos comme Vivero Alamar sont complètement durables et biologiques.
Ils ne cessent d’innover et de trouver des façons de fournir des produits diversifiés et d’améliorer les récoltes pour mettre à disposition des aliments nutritifs frais à leurs communautés.
Très peu de choses sont sous-traitées à Vivero Alamar, la ferme prend le recyclage et la réutilisation des déchets au sérieux, tout est utilisé avec un but précis.
Le monde commence à prendre connaissance de ce système, et la recherche pour l’avenir de l’agriculture et de la nourriture se développe à Cuba.

Vivero Alamar est non seulement une ferme, mais c’est une coopérative innovante.

Les employés de Vivero Alamar partagent tous les bénéfices, et chaque membre a son mot à dire dans la gestion de la ferme.
Ils travaillent moins d’heures que les employés du gouvernement, mais ont des salaires plus élevés que la moyenne cubaine.
La plupart des employés vivent également à proximité.

Vivre durablement est un mode de vie pour les Cubains, en particulier pour les employés de Vivero Alamar. La ferme emploie des travailleurs de tous âges et de toutes origines : il y a des spécialistes et des professionnels aux côtés des ouvriers et des cuisiniers.
La ferme embauche des femmes et des hommes, des jeunes et des vieux.
Les employés parlent de leur qualité de vie élevée, de la beauté de voir les choses se développer, et de la satisfaction de nourrir la communauté avec des aliments frais, avec les possibilités d’apprentissage que la ferme offre.

fireshot-capture-192-vivero-alamar-i-ferme-http___farmcuba-org_farm-htmlmap

fireshot-capture-193-vivero-alamar-i-ferme-http___farmcuba-org_farm-htmlmap

driver

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.