Publicités

D’ici 5 ans, votre bureau entier logera dans votre sac à dos

D’ici 5 ans, votre bureau entier logera dans votre sac à dos

Travailler n’importe où sera concrètement possible : le caravaning de l’office arrive.

A part le concept de télétravail, pour les indépendants et les travailleurs à distance, il n’existe pas encore de bureau idéal. Les conférences téléphoniques ne fonctionnent pas dans les cafés, les espaces de coworking sont chers et manquent souvent d’intimité et le travail à domicile a tendance à être source de distraction et d’isolement.

Un concepteur a une nouvelle proposition: le bureau personnel pop-up à transporter dans un sac à dos, pour un nouveau type de parc urbain. La conception a été finaliste à la compétition  » Tomorrow’s workplaces » de Metropolis magazine et Advantage Staples Business, qui a demandé aux concepteurs d’imaginer à quoi les bureaux pourraient ressembler d’ici 5 ans.

3065734-inline-s-4-in-five-years-your-office-will-fit-in-a-backpack-and-pop-up-in-urb

« Je travaillais en tant que pigiste quand m’est venue l’idée qui me sortirait de mes propres frustrations », explique l’architecte Jie Zhang , co-fondateur de la société de conception OPT.

Le bureau portable gonflerait en quelques secondes et serait en multiples couches. Zhang prévoit qu’une couche pourrait passer de transparent à opaque pour assurer l’intimité, tandis qu’une autre pourrait recueillir l’énergie solaire pour fournir de l’électricité. Des poches d’air entre les couches permettraient d’isoler le bureau, et la bulle pourrait se connecter à des bornes fixes dans le parc afin de fournir le chauffage et la climatisation.
Comme la conception matérielle s’améliore, de nouveaux types de plastique pourraient maintenir l’espace assez chaud pour qu’il ne nécessite pas de chaleur supplémentaire.

3065734-inline-s-3-in-five-years-your-office-will-fit-in-a-backpack-and-pop-up-in-urb

Les bulles seraient installées dans certaines parties des villes que Zhang imaginer devenir progressivement vacantes.
Comme les voitures autonomes et les déplacements deviennent la norme, les villes peuvent disposer de quelques hectares d’espace supplémentaire.
« Cette idée vise à tirer parti de l’aménagement immobilier en jardins urbains, » dit-elle.

Les parcs de stationnement seraient redessinés avec un espace vert, et disposeraient d’équipements de base pour les travailleurs comme le Wi-Fi, l’électricité, et de l’eau potable. L’utilisation de l’espace extérieur aurait le deuxième avantage de permettre aux gens de passer plus de temps à regarder autre chose que les écrans d’ordinateurs portables.

3065734-slide-s-2-in-five-years-your-office-will-fit-in-a-backpack-and-pop-up-in-urb 3065734-slide-s-1-in-five-years-your-office-will-fit-in-a-backpack-and-pop-up-in-urb 3065734-slide-s-5-in-five-years-your-office-will-fit-in-a-backpack-and-pop-up-in-urb

« Il y a une sorte de désir primaire de se connecter avec la nature… je pense que nous ne l’avons pas tout à fait vu dans des startups de coworking, cette idée de proposer un « troisième lieu » dans les zones urbaines », dit Zhang.
« Si les bulles gonflables peuvent vraiment être une option possible, ces jardins pourraient être réalisés à faible coût, et facilement convertis à partir de ces structures de stationnement, parce que les bulles nécessiteront forcément de prendre soin de l’espace dédié ».

Mieux que des parkings, finalement les espaces vides pourraient abriter aussi une force de travail.

Publicités

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :