Les arcs narratifs : la recette de l’écriture ?

Au cours des dernières années, la littérature a été observée sous un angle inhabituel: les mathématiques. En effet, il existe des techniques narratives pour tous les styles d’écriture. Le plus difficile étant l’intrigue policière, voyez comment les sentiments et les idées sont combinées pour créer des histoires.

Outre les physiciens statistiques analysant les liens entre les personnages dans les sagas islandaises, et des informaticiens qui explorent la vie et la mort des mots des fictions anglaises, une équipe de mathématiciens de l’Université du Vermont ont maintenant examiné plus de 1000 textes pour voir si ils pouvaient en extraire automatiquement les arcs émotionnels . Leurs résultats montrent quelque chose d’ intéressant, pas seulement sur des récits, mais sur l’ utilisation de cette approche pour étudier la littérature.

Les chercheurs du Vermont ont travaillé avec des sujets d’essai pour créer un programme capable d’attribuer une valeur émotionnelle – positive, négative ou neutre – à des mots.
« Terroriste » est classé comme négatif dans la banque de mots du programme, tandis que « gagner » est positif.
Ensuite, ils ont choisi des textes de livres numérisés par le Projet Gutenberg, qui existe actuellement en tant que dépositaire des écrits du domaine public.
Puis, les chercheurs ont mené une série d’analyses pour tracer la forme des arcs émotionnels dans les textes.

Environ 85% des travaux, selon les chercheurs, pourraient être séparé en six groupes.
« Icare », pour un type émotionnel qui monte, puis retombe.
« Des chiffons aux serviettes », qui a un début négatif, pour s’élever positivement ensuite.
Certaines des œuvres les plus téléchargées de Gutenberg adaptent le modèle «Cendrillon», avec une hausse, une chute, et une hausse. Vous pouvez voir comment vous pourriez commencer à tirer des conclusions sur ce que les histoires aiment le mieux créer, ou à quel point le nombre d’arcs dans la narration humaine est réduit.

Mais nombre d’oeuvres prouvent qu’il y a plus de complexité que cela.
Pour commencer, l’analyse a porté sur Robinson Crusoe et Un chant de Noel, et des livres tels que Notes sur les soins infirmiers ou L’histoire de l’art pour les débutants . Une compilation des contes de Hans Christian Andersen ont été traités comme si c’était une seule histoire, plutôt qu’une série de récits autonomes.
Le livre qui correspond à l’arc « Icare » était une collection de 196 sutras yoga. Un autre résultat bizarre était l’arc « Cendrillon » dans « Les Consolations de la Philosophie », d’Alain de Botton.

Autrement dit, générer des données via de l’algorithme ne répond pas encore à tout ce que l’humain crée.
L’art pourrait être le challenge le plus difficile à relever pour les machine dites intelligentes.

Voici les arcs narratifs que l’on peut retrouver selon le célèbre Triangle de Freytag :

freytag

Un schéma de la structure dramatique, celle qui montre la montée des complications et de la tension émotionnelle d’un seul côté de la pyramide vers son sommet, qui représente le point culminant de l’action.
Une fois le point culminant est terminé, le côté descendant de la pyramide représente la diminution de la tension et des complications : le drame arrive à son terme et à son dénouement .

La structure en trois actes a été utilisée par Aristote, et dans la tragédie grecque.

L’importance d’un arc d’histoire réside dans la nécessité de la structure, mais qui doit être variée, en montagnes russes.
Sans elle, le lecteur serpentent à travers le livre et se perd.
Les thrillers ont besoin de plus de rebondissements et une tension plus élevée que la fiction littéraire, par exemple, mais l’arc de l’histoire doit être tel que les émotions du lecteur montent et descendent tout au long du récit. Une tension trop haute, et le lecteur sera à court, trop peu de tension ennuient le lecteur.

forsyth-triangle

L’histoire racontée est donc humaine. Les tensions qu’on crée émanent certes du talent de les exposer mais évidemment de la justesse du ressenti.
Les oeuvres ne sont pas bonnes uniquement parce que l’arc narratif est respecté.
Elles relèvent du génie, d’un sujet et d’un auteur.

1 commentaire sur “Les arcs narratifs : la recette de l’écriture ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.