Pourquoi vous devriez toujours commander la bouteille de vin la moins chère au restaurant

Un bon dîner devrait toujours s’accompagner d’une bonne bouteille de vin. Pourquoi la moins chère ? Parce que les restaurants vous proposeront étiquettes sophistiquées bien trop chères…

Les amateurs de vin peuvent être trop snobs mais ne devraient jamais se laisser intimider par des listes.

Très souvent les listes de vin sont truffées d’inepties, et les connaisseurs de vin, les vrais, sont rares. 

Parce que Français, se considère comme génétiquement attaché à son terroir viticole, il posséderait de façon innée la connaissance du vin, coulant dans ses veines depuis plus de deux millénaires. Vous interrogez un quidam, et lui demandez s’il s’y connait en vin, il vous dira qu’en étant bourguignon, forcément, il s’y connait en vin.
A la différence d’un américain qui choisira un vin par son cépage, le français connaîtra une appellation.
Combien sont ceux qui lisent une carte des vins en cherchant un nom qu’il a déjà entendu ? Un regard furtif au prix lui donnera l’impression de choisir la qualité supposée du vin.
Fi de l’année ou du domaine.
Le prix doit être suffisamment élevé pour qu’il ait l’impression de ne pas choisir une piquette, mais pas trop non plus car il sait pertinemment que la France a un potentiel reconnu pour avoir des crus incroyables… hors de prix.

https://www.graphiq.com/vlp/ehYRL7mlCLj

En bon français, nous n’y connaissons rien en vin, mais on en boit !
Vaut-il mieux prendre le vin le moins cher au restaurant et garder les crus prestigieux pour la consommation à la maison ? Certainement !
Retenez que les restaurants multiplient par 2, 3 voire 4 fois le prix d’achat de la bouteille sur la carte. Avec l’eau et le café, ce sont les principales marges qu’ils se permettent.

Le mauvais rapport qualité/prix du vin servi dans les restaurants s’explique.
Beaucoup se contentent de proposer des petits vins à prix fort afin de rattraper la perte de chiffre d’affaires qu’ils subissent sur les plats, vendus eux presque à prix coûtant pour attirer une clientèle de plus en plus réticente à la dépense. On reconnaît ces établissements à leurs cartes impersonnelles qui listent la référence unique de brouilly au-dessus de celle de chinon, de côtes-du-Rhône, de beaujolais et de bordeaux… sans autre précision que les différentes contenances assorties du prix.

Peu de restaurants en vérité s’offrent les services d’un sommelier. Et c’est là où vous devez être méfiants quant aux cartes des vins impersonnelles.
Si personne dans l’établissement n’est capable de vous faire rêver avec l’histoire d’un vin, optez définitivement pour le moins cher.

Sinon, formez-vous pour repérer les bonnes adresses qui ne vous arnaquent pas.

12-aoc-grand-cru-infographie-wolfberger-805x1024

03-cepages-infographie-wolfberger-575x1024

guide-to-wine

differenttypesofwine_50d23cd2b195e_w587

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.