Publicités

Comment un génie est-il différent d’une personne vraiment intelligente

Comment un génie est-il différent d’une personne vraiment intelligente

Seulement 2%  des personnes dans le monde sont plus intelligentes que la moyenne. Ce sont les personnes qui sont admissibles à l’adhésion à Mensa, une société internationale exclusive ouverte uniquement aux personnes qui obtiennent un score égal ou supérieur à 131 de QI ou un autre test d’intelligence standardisé.

La mission de Mensa reste le même que quand il a été fondé à Oxford, en Angleterre, en 1946: identifier et entretenir l’intelligence humaine pour le bénéfice de l’humanité, afin d’encourager la recherche dans la nature de l’intelligence, et de fournir des opportunités sociales et autres pour ses membres.

Pour Mensa, il s’agit de remplir un idéal modeste et ambitieux: contribuer à la reconnaissance de l’intelligence sous toutes ses formes dans une optique humaniste et promouvoir dans un esprit de respect et de tolérance d’une intelligence collective au service de l’humanité.

Les membres de Mensa s’organisent en fonction de leurs goûts pour promouvoir en bonne intelligence et respect des différences de multiples activités: culturelles, éducatives, sociales, scientifiques, artistiques, sportives, conviviales, ludiques, divertissantes, touristiques, spirituelles et philosophiques.

Détenteurs ainsi de ce potentiel précieux, les membres trouvent à Mensa un lieu de rencontre où des femmes et des hommes à l’esprit vif peuvent échanger, partager librement des idées et interagir dans un esprit d’entraide et d’amitié.

Ensemble, ils réfléchissent à la signification du génie, si elle peut être mesurée, et ce que le QI a à faire avec elle.

Est-ce que ces gens sont des génies ?

« Vous pouvez avoir un QI très élevé et être un idiot complet », répond Richard Hunter, ancien directeur des finances à la retraite.

Bikram Rana, directeur à un cabinet de conseil aux entreprises :  » Je pense que le travail dur est ce qui vous sépare vraiment des autres. Je ne pense pas que vous puissiez être un génie sans succès. Tout le monde connaît des gens au travail très performants mais qui n’ont pas un QI supérieur. Prenez quelqu’un comme Cristiano Ronaldo. Il travaille probablement 20 heures de plus que n’importe quel joueurs de football classé dans le top-20. »

L’hypnotiseur clinique John Sheehan : « Je pense qu’être un Mensan signifie que je suis bon en logique, mais c’est tout. Je ne pense pas que je suis digne du même terme utilisé pour décrire Einstein. Un génie déplace les choses vers l’avant. Il est acteur de l’évolution.
Je ne suis pas à l’aise qu’on dise que je suis un génie. Je savais que les scores aux tests, très tôt dans la vie, m’ont identifié comme doué. J’ai finis le lycée à 14 ans, et après mon baccalauréat, j’ai eu mon diplôme d’études supérieures à l’université à 19 ans. »

LaRae Bakerink, un consultant en affaires : « Non, je pense que c’est une forme d’arrogance. Je me considère plus intelligent que l’ours moyen. Je ne me regarde pas comme un génie. Je vois les choses que d’autres personnes ont fait, les choses qu’ils ont créés, découvertes ou inventées, et je regarde ces gens avec de la crainte, parce que ce n’est pas une capacité dont je dispose. J’ai une très bonne mémoire et vraiment une excellente capacité d’organisation, mais je ne considère pas comme un génie. Je vois le génie dans la créativité ».

Peut-on mesurer le génie?

Richard Hunter: « Je pense que certains types de génie peuvent être mesurés et d’autres types de génie ne peuvent être évalués que par le jugement des autres. Si vous êtes un génie des mathématiques, vous pouvez mesurer cela, mais si vous êtes un génie artistique, vous ne pouvez pas. Si vous êtes un footballeur de génie, pouvez-vous mesurer ce génie par la somme qu’on est prêt à mettre sur vous dans un transfert ? Peut-être, mais je ne sais pas. »

Le journaliste Jack Williams: « Je ne pense pas que l’on peut certifier le génie, et je pense que ce n’est certainement pas Mensa qui puisse faire cela.Il certifie votre capacité logique. »

John Sheehan: « Les résultats des tests disent que je suis doué, mais c’est quelque chose avec laquelle que je suis né. Je pense qu’avoir un QI élevé est une chose, mais l’autre élément est de l’utiliser sur une période de temps ».

LaRae Bakerink: « Je pense que le génie est dans l’oeil du spectateur. Les choses qui sont incroyables pour moi ne vont pas impressionner quelqu’un d’autre ».

Qu’est-ce qu’un génie ?

RH: « Une capacité exceptionnelle peut-être ? C’est satisfaisant d’être un membre de Mensa et d’obtenir une forme de reconnaissance. Un QI élevé est un type de génie, mais le génie prend de nombreuses formes. Un exemple serait Dave Johnson. C’était un décathlonien célèbre dans les années 80 et 90. C’était clairement un athlète de génie: il courait, il jetait le javelot, il pouvait faire toutes ces choses, et en plus il a gagné l’or au décathlon olympique. Ce doit être le génie dans le domaine sportif. Je ne suis rien de comparable à Dave Johnson, le génie c’est bien plus compliqué. »

BR: « c’est quelque chose que vous voyez et vous le savez quand vous le voyez. Je pense qu’un génie moderne serait quelqu’un comme Steve Jobs. C’est quelqu’un qui a capturé l’imagination, qui a fait quelque chose de révolutionnaire. »

JW: « Je n’en ai aucune idée. Le génie se présente sous différentes formes. Je ne pense pas qu’être un Mensan fait de vous un génie. Je pense que le génie est un élément novateur de création, celui qui repousse les limites. »

JS: « Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il y ait un génie « typique ». Il n’y a pas de typicité, à une exception près: une grande capacité intellectuelle. Le génie décrit surtout le fait « d’avoir une sorte de génie », une nuance avec «être» un génie. Je pense que le mot génie vient maintenant de la presse populaire. Finalement les gens sont reconnus plus doués que la moyenne à un moment, mais ne sont jamais traités de génie.  »

LB: « Le génie c’est ce que vous faites de votre vie, vous-mêmes définissez si vous êtes un génie. Un génie est surtout quelqu’un qui peut créer quelque chose de nouveau. »

Rassurant est de constater que l’habilité à résoudre des équations différentielles est admirable pour ceux qui n’en sont pas capables, mais le génie reste celui qui voit ce que les autres ne voient pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :