Comment construire un microscope à 1$ en origami ?

En 2014, le professeur de Stanford Manu Prakash a conçu un microscope papier et envoyé à 50.000 personnes. Cette année, il espère atteindre un million.

En deux ans d’existence, le foldscope – un microscope, à très bon prix, en papier origami qui tient dans votre poche a fait son chemin à travers le monde, et fait un atterrissage sur certains marchés inhabituels.

3066013-slide-9-the-evolution-of-a-1-paper-foldable-microscope

En Amazonie péruvienne, l’entomologiste Aaron Pomerantz a utilisé le microscope sur le terrain pou l’étude des cellules végétales et des larves d’insectes, sans avoir à se soucier des effets de éclaboussures de boue ou de pluie sur l’instrument.

En Tanzanie, les enfants des écoles utilisent le foldscope pour explorer la qualité de l’eau locale en participant au SHINE Project, un projet d’assainissement lancé par l’Université de Calgary.

Il a également été utilisé en Inde, en Argentine, au Mexique et partout aux États-Unis, par tous , des groupes qui veulent détecter les médicaments alternatifs donnés aux enfants en examinant la qualité microbienne du lait de chamelle.

La diversité et l’ampleur des premiers utilisateurs du foldscope n’est pas un hasard : lorsque l’ ingénieur de l’ Université de Stanford Manu Prakash et ses étudiants faisaient leurs recherches pour fabriquer la première version du microscope en 2014, ils en ont envoyé 50 000 d’entre eux à des personnes dans 135 pays en bêta test.
Maintenant, Prakash et Jim Cybulski, un ancien étudiant en doctorat ont élargi l’entreprise foldscope à l’extérieur de Stanford dans l’espoir de voir le microscope en papier à 1$ dans les mains d’un million de personnes au cours de 2017.

Sur la base de l’utilisation et des évaluations de leur premiers utilisateurs, ils offrent des mises à jour et un kits via une campagne de Kickstarterlancée la semaine dernière et qui a déjà triplé son objectif.

http://content.jwplatform.com/previews/H2SX82CA-G2hQKLvX

Prakash dit que l’idée centrale derrière le foldscope a toujours été de faire des outils scientifiques accessibles au plus grand nombre de personnes que possible.
Lisez l’article sur le Bottom of Pyramid de l’Inde Innovante.

« Dans certains pays, les gens ne croient pas en la théorie des germes« , dit-il. « Même dans ce pays, il y a des gens qui ne croient pas en l’évolution.
Mais quand vous avez l’outil qui vous permet de donner une démonstration juste devant les yeux, ils changent leur perception, car ils voient les faits. Le but était de voir cela : si nous donnons des outils pour permettre aux gens de se passionner, seront-ils capables de retranscrire cela en progrès ?

3066013-inline-8-the-evolution-of-a-1-paper-foldable-microscope

Rendre accessibles les microscopes repose sur la capacité à produire en masse à un coût abordable, ce que Prakash et Cybulski ont fait à travers un mélange de physique intelligente, de mathématiques, et de conception.

Le corps du microscope est fabriqué à partir de papier qui a été pre-découpé pour être facilement plié en un microscope de poche en 5 ou 6 minutes.
La minuscule micro lentille du foldscope a une forte incurvation, ce qui signifie que la lumière qui passe à travers plie fortement, conduisant à un fort grossissement.

L’équipe a construit ses propres installations de fabrication de sorte qu’elle puisse utiliser les techniques qui donnent le plus d’instruments au plus bas coût.
Par exemple, alors même que la découpe obtenue est de plus en plus complexe, le foldscope a gardé sa conception assez simple pour que les fabricants soient en mesure de normaliser les machines prédécoupées et réduire les coûts.
Ils ont également intégrer des aimants dans le produit afin qu’il se plie facilement, mais puisse encore être fait en papier pas cher.

La nouvelle version du foldscope aura un grossissement plus élevé que la première version sortie il y a deux ans et quelques fonctionnalités améliorées, comme un champ de mécanisme  de vue verrouillé qui permettra à l’utilisateur de montrer un échantillon à quelqu’un d’ autre sans perdre le focus.
Il a également travailler les contrastes avec des filtres qui permettent de voir plus facilement les échantillons.
Toutes ces améliorations proviennent de la rétroaction des utilisateurs, dont une grande partie a été recensée sur une plate-forme communautaire appelée Microcosmos.

La vraie révélation du premier lancement du foldscope, dit Prakash, était les diverses façons dont il a été utilisé, et la diversité des communautés qui l’ont utilisé.
En plus de la mission centrale de foldscope d’apporter des outils scientifiques à ceux qui, autrement, ne pourraient y avoir accès, le déploiement de l’instrument à travers le monde a également fourni des possibilités d’études dans une variété d’endroits avec différentes plantes, animaux et bactéries.

Pour la campagne actuelle Kickstarter, le foldscope espère étendre l’utilisation encore plus loin en permettant aux gens de faire un don de kits à des individus, des groupes ou des écoles ou désigner un bénéficiaire potentiel.

En ce qui concerne la conception de nouveaux outils, Prakash dit, la science de la compréhension permet une plus grande innovation.
Sans une connaissance des mathématiques et de la physique lui et son équipe ne seraient pas en mesure de développer un microscope qui puisse être produit pour moins de 1 $.
« Je suis un physicien de formation, mais je conçois et construis des choses que je ressens comme un manque dans ce monde », dit-il.
Les concepteurs ont besoin d’être formés en sciences physiques pour travailler dans leur domaine, et les scientifiques ont besoin de penser à eux-mêmes en tant que concepteurs. »

Une idée de don à faire ?

 

 

 

1 commentaire sur “Comment construire un microscope à 1$ en origami ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.