Les 3 étapes simples pour maîtriser un sujet

Savoir et connaître, et l’art de savoir enseigner les choses complexes à n’importe qui…

Le célèbre physicien prix Nobel Richard Feynman a compris la différence entre « savoir quelque chose » et « connaître le nom de quelque chose » , et il est l’ une des raisons les plus importantes de son succès.

Feynman a trouvé sur une formule pour l’apprentissage qui lui permit d’assurer qu’il comprenait les choses de mieux que tout le monde.

 Il l’a appelée la Technique Feynman et elle vous aidera à apprendre quoi que ce soit de manière plus approfondie et plus rapide.
Le sujet, ou concept que vous voulez apprendre n’a pas d’importance. Choisissez quelque chose.
La Technique Feynman fonctionne pour tout. Le meilleur : c’est que c’est incroyablement simple à mettre en œuvre.
Le hic: c’est ridiculement humiliant.
Non seulement c’est est une merveilleuse méthode d’apprentissage, mais c’est aussi une fenêtre sur une autre façon de penser.

Il y a trois étapes à la Technique Feynman.

Étape 1: Enseigner à un enfant

Prenez une feuille de papier vierge et écrivez le sujet que vous voulez apprendre et maîtriser. Écrivez ce que vous savez comme si vous deviez l’enseigner à un enfant. Pas à votre ami adulte intelligent, mais plutôt à un enfant de huit ans qui a juste assez de vocabulaire et d’attention pour comprendre les concepts et les relations de base.

Beaucoup de gens ont tendance à utiliser le vocabulaire et le jargon compliqué pour masquer ce qu’ils ne comprennent pas de la chose. Le problème est que nous ne nous trompons pas puisque que nous ne savons pas que nous ne comprenons pas. En outre, utiliser le jargon cache en vérité notre incompréhension à ceux qui nous entourent.

Lorsque vous écrivez une idée du début à la fin dans un langage aussi simple qu’un enfant peut le comprendre (astuce: utilisez uniquement les mots les plus courants), vous vous forcez à comprendre le concept à un niveau plus profond et vous simplifiez les relations et les liens entre les idées. Si vous avez du mal, vous aurez une compréhension claire de l’endroit où vous avez quelques lacunes. Cette tension est bonne il annonce une occasion d’apprendre.

Étape 2: l’Examen

Dans la première étape, vous allez inévitablement rencontrer des lacunes dans vos connaissances, précisément là où vous oubliez quelque chose d’important, vous êtes en peine d’expliquer, ou tout simplement vous êtes confronté à des problèmes de connexion à un concept important.

Ceci est précieux parce que vous avez découvert les limites de vos connaissances. La compétence est de savoir la limite de vos capacités, et vous venez juste d’en identifier un !

Là est le début de l’apprentissage. Maintenant que vous savez où vous êtes coincé, revenez à la source des choses et ré-apprennez jusqu’à ce que vous puissiez l’expliquer en termes simples.

Identifier les limites de votre compréhension limite également les erreurs que vous êtes tenu de faire et augmente vos chances de succès lors de l’application des connaissances.

Étape 3: Organiser et simplifier

Maintenant, vous avez un ensemble de notes rédigées à la main. Examinez-les pour vous assurer que vous n’avez pas fait d’usages à tort, ou utiliser le jargon à mauvais escient. Organisez-les en une histoire simple.

Lisez à haute voix. Si l’explication n’est pas simple ou confuse, c’est une bonne indication que votre compréhension dans ce domaine a encore besoin de quelques approfondissements.

Étape 4 (en option): Transmettre

Si vous voulez vraiment être sûr de votre compréhension, transmettez. Le test ultime de vos connaissances est votre capacité à transmettre à un autre.

L’approche de Feynman croit intuitivement que l’intelligence est un processus de croissance, ce qui concorde bien avec le travail de Carol Dweck, qui décrit magnifiquement la différence entre un état d’esprit fixe et la croissance .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.