Les 12 technologies qui entreront dans nos vies en 2017

Elles seront intelligentes et autonomes, plus vraies et plus natures…

  1. Les matériaux de construction travailleront plus intelligemment:
    Les villes intelligentes iront capter l’énergie : elles seront construites avec des matériaux intelligents, capables de prendre de l’énergie pour la réutiliser. Un clin d’œil aux modèles naturels, les architectes utiliseront la science pour développer des briques avec des bactéries, faire du ciment qui capture le dioxyde de carbone, et créer la construction de systèmes de refroidissement à l’aide de rien d’autre que le vent et le soleil.Cette tendance pourrait être une formidable opportunité pour les villes, ainsi que les industries qui opteront pour de grands bâtiments à forte intensité énergétique. Ils seront équipés pour capter l’énergie solaire, en montrant l’exemple les grandes entreprises seront les premières à s’engager avec des infrastructures durables, à la fois pour réduire les coûts et faire appel à des clients soucieux de l’environnement.
  2. L’agriculture cellulaire et l’alimentation de synthèse sera grand publique :
    Avec un besoin croissant d’initiatives mondiales visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à lutter contre le changement climatique, et à faire évoluer les aliments sans cruauté, la course est lancée pour définir la façon dont nous consommerons les protéines, potentiellement sans impliquer tous les animaux. Deux catégories de produits distincts se dessinent: l’une dans laquelle les protéines végétales seront extraites, remaniées et réutilisées pour des produits qui simulent une expérience de la viande. Puis des percées technologiques dans l’ingénierie tissulaire et la biologie de synthèse sera mise en œuvre pour développer la viande alimentaire comme les œufs et les produits laitiers, dans des environnements de laboratoire. En 2017, nous allons voir un large éventail de nouveaux substituts de viande à base de plantes à notre épicerie locale. Ils iront bien au-delà de la voie végétalienne, où ils sont actuellement relégués, et ils auront une bien meilleure saveur. Pour les consommateurs, une question se posera probablement: à quoi va ressembler la dinde de Noel ?
  3. Les robots seront doux et sympathiques :
    Les robots aujourd’hui sont rudes, en métal, et ont tendance à fonctionner de manière délibérée et brutale. Comme nous commençons à rencontrer des robots dans notre vie de tous les jours, nous aurons besoin de nos robots pour interagir avec nous avec une touche humaine. Au cours des prochaines années, nous allons commencer à voir des robots plus « doux », utilisant des matériaux qui ressemblent sensiblement au corps humain. Un mouvement est déjà en cours pour tirer parti de la robotique douce dans des produits comme le SoftRobotics Gripper. Certains départements de R&D expérimentent  des électro-polymères actifs, comme l’élastomère diélectrique. Nous verrons des applications se multiplier dans les industries. Par exemple, nos véhicules seront équipés de robotique pour nous soutenir et nous aider à effectuer des fonctions dans les transports ; en médecine, la robotique pourront aider à traiter les patients, même si les soins à la personne demeureront plus que jamais humains. La révolution robotique douce sera progressive mais vaste. Comme les robots et la robotique deviennent de plus en plus souple, ils entreront dans nos vies de tous les jours de façon vitale.
  4. La réalité augmentée :
    Comme la VR devient mainstream, des lieux et des artistes de divertissement en direct seront déplacés à un faible coût, à partir du confort de la maison, de plus en plus d’expériences virtuelles seront accessibles. En complément du coût des sièges vides, on pourra tirer profit des places sold-out, l’industrie du divertissement trouvera des moyens de vendre des billets de réalité virtuelle comme meilleures encore qu’être présent aux événements en direct : sport, concerts, etc. Un concept particulièrement intéressant est celui des micro-expériences de réalité augmentée, qui permettront aux utilisateurs de se transporter dans l’espace et le temps pour vivre de merveilleux petits moments qui rafraîchissent leurs sens.
    Pensez à l’accès de petits voyages rapides et peu coûteux pour l’esprit. Les créateurs de contenu seront en mesure d’offrir des expériences à faible coût, de haute qualité qui seront négociés sur un marché ouvert et social. Pour les consommateurs qui manquent de matériel de VR, la collectivité pourra fournir des « bornes VR » dans les centres commerciaux, les terminaux de transport, et des espaces ouverts (pour remplacer les manèges).
  5. Les espaces seront participatifs :
    Les espaces ne feront plus que simplement héberger et soutenir nos activités, ils y feront participer. Les gens utiliseront les espaces différemment. Cela suggère la reconfiguration d’un espace pour encourager de nouveaux comportements. Cette technologie aura des applications dans les soins de santé, le commerce de détail, la recherche, la fabrication, le travail et les espaces résidentiels. Dans les soins de santé, par exemple, les hôpitaux pourraient changer la disposition des pièces, mettre à jour l’affichage, adapter l’éclairage et le son afin d’optimiser l’expérience des patients. Les espaces apprennent et évoluent, et deviendront intelligents et adaptables.
  6. Les véhicules autonomes seront de super-héros :
    1,2 million de personnes meurent dans des accidents de voiture chaque année dans le monde entier, mais les véhicules autonomes (SVA) viendront pour nous sauver de nous-mêmes. L’optimisme est probablement justifié, étant donné que 90% ou plus des accidents sont causés par une erreur humaine. Dans l’instant qui précède un accident, avec un véhicule classique on doit manœuvrer de façon spectaculaire. Imaginez plutôt: un véhicule automatique arrêté à un feu rouge pourrait soudainement s’enclencher pour éviter d’être percuté par une voiture qui approche trop rapidement par derrière. Les voitures intelligentes pourraient sauver des vies.
  7. L’art de demain viendra de l’Intelligence Artificielle :
    Laboratoire de recherche CSL Sony a récemment synthétisé des milliers de pages de partitions pour produire « Car papa » , une chanson produite par IA et affiné par un compositeur humain. La piste Beatles-esque de Sony est certainement une imitation impressionnante, mais suffisante en tout cas pour attirer des vues sur YouTube. Comment récompenserons-nous les Intelligences Artificielles ? Les algorithmes imitatifs pourrons écrire des chansons pop, proposer des courts métrages, et générer des mondes physiques et virtuels. Ceci sera notre nouvelle frontière créative…
  8. La réalité virtuelle au service de la thérapie :
    Les thérapies de réalité virtuelle (VRT) iront au-delà de la simple distraction des patients et vont créer des environnements multi-sensoriels qui pourront travailler comme traitement. Dans un premier temps, nous allons voir traiter les problèmes psychologiques telles que les phobies, la toxicomanie et d’autres situations pathologiques. Et bientôt, des résultats physiologiques seront soutenus avec des pratiques comme la neuroréadaptation. Mindmaze, un pionnier dans ce domaine, crée déjà des environnements virtuels pour les patients d’AVC, provoquant leur cerveau afin de les aider à retrouver la mobilité des membres oubliés. La création d’environnements immersifs seront plus communs, nous verrons plus d’expérimentations dans cet espace et nous continuerons à découvrir et déverrouiller les zones du cerveau. Les futurs patients des thérapies comportementales cognitives verront la réalité virtuelle devenir un élément essentiel de leur traitement.
  9. La médecine de précision permettra de mieux soigner :
    La médecine a adopté une approche de « data », de façon à évaluer les traitements avec une base très précise et individuelle. La médecine de précision sera une nouvelle forme de soin de santé basée sur des données, des algorithmes, et d’autres outils. L’Université de Californie, à San Francisco est un chef de file en médecine de précision. Il offre des formations aux médecins pour avoir des conversations avec leurs patients afin de mieux comprendre les contextes sociaux, environnementaux et économiques pour le diagnostic et le traitement des maladies. La médecine de précision change le focus de la santé et les efforts médicaux de l’identification des symptômes pour comprendre et traiter les mécanismes de la maladie. Elle met également l’accent sur les éléments environnementaux et sociaux de la santé, comme votre code postal… Ceux qui comprennent la technologie et les objectifs de la médecine, seront en mesure de créer de la valeur dans la chaîne de valeur de la médecine de précision en offrant des plates-formes pour interpréter et de relier les points de données.
  10. Les interfaces seront dans nos oreilles :
    Depuis le début des années 1980, l’interaction homme-ordinateur a misé principalement sur l’interface graphique et visuelle. Cependant, la combinaison de la fatigue d’observation de l’écran et la technologie embarquée dans tout, des voitures aux maisons, expose un besoin pour de nouveaux types d’interfaces qui vont au-delà du visuel. Les sociétés d’automobiles, par exemple, essayent de garder les yeux des conducteurs sur la route en utilisant l’interaction audio (ce qui peut être plus gênant qu’on ne le pense). Des dispositifs comme Here One explorent le potentiel d’augmenter la réalité à travers son. Récemment, Apple a dévoilé l’AirPod, qui sera probablement l’expérience audio la plus omniprésente dans le monde. 2017 sera l’année de l’AUI- l’interface utilisateur Audio.
  11. Les drones seront vraiment utiles et utilisés :
    Le Rwanda construit le premier aéroport de drone au monde pour fournir des médicaments qui peuvent être rapidement transporté à ceux qui en ont besoin. Plutôt que d’attendre des mois pour des routes à construire, les drones peuvent fournir rapidement un soutien essentiel aux personnes vivant à l’extérieur des zones urbaines. Ceci est un exemple d’un mouvement plus large qui se passe à l’échelle mondiale dans les pays en développement et développés : des drones pour de bon. De nombreux grands innovateurs de ce mouvement ne sont pas seulement des gouvernements ou de grandes fondations : ce sont des citoyens. Avec quelques milliers de dollars, les citoyens sont en mesure d’expérimenter la façon dont cette puissante, mais abordable, technologie peut être utilisée pour le bien, comme aider à identifier les braconniers illégaux, trouver des enfants piégés sous les décombres après un tremblement de terre, ou disperser des traitements sur des parcelles agricoles. Les drones vont faciliter le travail humanitaire qui n’était alors accessible qu’aux grandes institutions ayant les ressources pour investir dans la technologie satellite et ou hélicoptère. La définition d’un drone est « avions sans pilote » , mais derrière l’aéronef sans pilote il y a une personne qui conduit l’intention et le potentiel de ce que l’avion peut faire pour les gens dans le besoin. Et cette année , nous allons voir plus de gens commencer à pousser ce potentiel.
  12. L’apprentissage de la machine nous enseignera :
    L’apprentissage de la machine a été une constante sur les listes de tendances technologiques pour les années futures. Mais cette année, nous allons voir tout ce que nous pouvons apprendre de l’interaction avec l’apprentissage de la machine. La victoire de AlphaGo contre le plus grand joueur de Go au monde, Lee Sedol, a marqué une étape importante pour l’apprentissage de la machine. Jouer contre AlphaGo a aussi permis aux joueurs humains de devenir également de meilleurs joueurs. Nous apprenons indirectement des algorithmes par d’autres moyens : que ce soit en affinant nos goûts musicaux tout en aidant Spotify affiner son algorithme par exemple. Dans l’avenir, nous nous appuerons sur les comportements et les choix des gens pour aider les machines à apprendre, nous allons développer la façon dont les humains apprennent des machines. Un ordinateur pourrait regarder comment de nouvelles connexions entre les mots se créer chez les écrivains les plus créatifs , etc. L’apprentissage des machines d’apprentissage pourrait avoir un impact immédiat sur la façon dont nous pensons l’éducation et la formation, et promouvoir une approche symbiotique de l’apprentissage homme-machine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.