Se réconcilier avec l’imperfection

Le stress vient souvent d’une idée de la perfection que l’on s’inflige : perfection à atteindre ou perfection à maintenir. Voici comment y parvenir.

Si vous avez besoin d’être parfait, il est difficile d’appuyer sur le bouton «go». Difficile d’embaucher quelqu’un qui fait bouger les choses, parce que nous sommes responsables de ce qui se passe ; et il est effrayant de nous mettre dans une position où  nous avons l’entière responsabilité du changement.

Le seul moyen est d’aller en avant. Avancer plus loin que ce que nous avons maintenant : c’est le seul chemin de la perfection, ou du moins nous sortons du chemin de la peur de ce qui n’est pas juste vers un monde rempli de rien, et bien sur imparfait. Ce qui n’est pas parfait ici et aujourd’hui correspondant à un moment de nous-mêmes, en avançant on parfait ce que nous étions ici et aujourd’hui, mais on se dirige vers de l’imperfection, là où est l’inconnu.

Si vous voulez le changement, voici le seul moyen. Nous obtenons le travail que nous cherchons en passant par l’imperfection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.