Ce que le design nous enseigne sur les bonnes soeurs que nous ignorions complètement

Faire le lien entre le design et les tenues religieuses ne vous a sans doute jamais effleuré l’esprit… Et pourtant, il y a des choses insoupçonnables à découvrir.

Le lien vers le design graphique est moins porté sur un récit entre les deux disciplines que l’utilisation de la conception comme un outil d’ordre visuel. Les sections sont codées en couleur pour aider à clarifier la différence entre les franciscains, les carmes, les augustins, les bénédictins, et les « autres ». Et les illustrations de Todd, auteur de Looking Good : un guide visuel à l’habitude de la religieuse, font l’analyse des informations détaillées sur les cornettes et rosaires. Si vous avez déjà envisagé la fraternité, Looking Good est une lecture essentielle ; semblable à un livre de guide de collège pour les élèves du secondaire, il décompose les ordres par leurs charismes (contemplative, évangélisatrice, travail social, enseignement, etc.) et leur costume (à travers le monde). Il est probable que ce livre soit le meilleur coup d’oeil dans ce monde cloîtré que nous sommes susceptibles d’obtenir.

Bien sûr il y a une histoire plus profonde dans le sous-texte que les illustrations amusantes. La recherche de Bennett, « incorpore des visions et des miracles, les drame et les débuts, la persécution et l’insurrection, elle révèle comment l’histoire de l’habitude est aussi celle de la lutte entre les puissants et les pauvres, de la politique, des services sociaux et du rôle des femmes; il traite de l’interaction entre la culture, la mode, et de la foi « .

Mais il n’y a rien de mal avec des faits amusants, non ? Voici quelques-uns des meilleurs:

Le squelette d’une Sainte :  un rappel sinistre de jeter les attachements terrestres et se concentrer sur le salut.

L’homonyme de cappuccinos : la robe noire et blanche des pauvres capucines serait apparemment inspirée de la boisson de café mousseux.

Nonnes 2.0: les ordres d’aujourd’hui adoptent la technologie, en particulier en ce qui concerne la sensibilisation. Il y a des webcasts, des flux en direct, les applications (comme Imass ou Rosaire, qui sont destinés à simuler l’expérience de réciter les prières du chapelet), et les sites Web actifs, comme Nun Blog, par Soeur Anne à Boston, qui est très active sur les réseaux sociaux @nunblogger pour Twitter et son compte Instagram.

On ne peut bien sur pas tout balayer, ce livre rappelle juste qu’il y a un monde religieux très codifié visuellement qui continue d’exister.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.