Près de 100 millions de tribus en Inde vont être écrasées par la démonétisation

Les six dernières semaines ont été difficiles pour les habitants de Pakur, un district de Jharkhand, depuis que le premier ministre Narendra Modi a dévalué les coupures de 500 et 1,000 roupies, ce 8 Novembre.

Nous avions parlé de ces quelques jours durant lesquels aucun distributeur et aucune banque ne fonctionnerait en Inde, suite au projet de Modi pour combattre les fraudes de faux billets.

Depuis que Modi a interdit les coupures de 500 et 1000 roupies, soit 86% de la monnaie en circulation en Inde, les habitants de ce hameau de l’est de l’Inde, composée d’une population importante de Santhals, l’une des principales tribus du pays groupes, a été en grande difficulté.

Les paiements numériques sont un rêve lointain dans le village. Les débits et paiements par cartes de crédit, et les service de portefeuille en ligne, type Paytm sont seulement acceptés dans le meilleur hôtel de Pakur, écrit Shekhar, un membre de la tribu Santhal.

Le village de Pakur n’est bien sur pas seul. Toutes les populations rurales sont frappées de plein fouet par cette décision.

Il faut savoir que les populations tribales, soit 104 millions de personnes, représentent 8,6% de la population de l’Inde. Une majorité (89%) de ces tribus vivent dans des zones rurales, selon les données du Recensement de 2011. Voilà 93 millions de personnes appartenant à une tribu vivent dans les régions rurales de l’Inde, juste un peu plus que la population du Vietnam avec 91,7 millions qui ont peut-être un compte bancaire mais qui ne savent pas utiliser une carte ou un distributeur…

screen-shot-2016-12-27-at-11-33-10

Le taux d’alphabétisation des populations tribales est nettement inférieur à la moyenne nationale de 74,04%, ce qui est un obstacle majeur pour l’utilisation de services de paiement numériques et de l’exploitation des comptes bancaires.
En outre, la pauvreté au sein de ce groupe est endémique dans les zones rurales et urbaines. Cela signifie que beaucoup peuvent ne pas être en mesure de se permettre des téléphones mobiles et des connexions Internet, qui sont essentiels pour les méthodes de paiement numériques.

Et même si ces tribus indigènes obtiennent l’accès aux téléphones portables bon marché, la pénétration d’Internet en Inde rurale est encore compliquée. Pour chaque 100 personnes en Inde rurale, seulement 13 sont abonnés à l’internet, selon l’Autorité de régulation des télécommunications de l’Inde (TRAI). Dans certaines régions rurales de l’ Inde, de nombreuses tribus ne savent même pas ce qu’est Internet, et donc encore moins l’utiliser pour les paiements numériques.

screen-shot-2016-12-27-at-11-35-18
C’est une crainte légitime que la décision prise par Modi pour sévir contre les riches fraudeurs fiscaux pourrait bientôt se transformer en cauchemar pour les communautés tribales rurales de l’Inde.

Mais avec de grandes parties de la population urbaine encore sous le choc après la démonétisation, comment le gouvernement peut rapidement corriger le système dans l’arrière-pays ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.