Publicités

Ce principe chinois vous rassurera sur l’attitude qui vous rendra plus heureux : moins est mieux

Ce principe chinois vous rassurera sur l’attitude qui vous rendra plus heureux : moins est mieux

Un grand nombre de résolutions du Nouvel An visent à se nettre en action si l’objectif est de perdre du poids, trouver l’amour, un job ou déménager dans une nouvelle ville. Mais la priorité principale maintenant est d’apprendre à être encore en action. Et le concept chinois de wu wei de la stratégie de non-action va vous aider.

Le Tao Te Ching , écrit en Chine vers 600 avant J.-C., est le premier à aborder l’idée de wu wei.  » Ce qui consiste à ne prendre aucune mesure fera prévaloir l’ordre » , le livre explique. L’idée est que nous devrions cesser d’essayer de forcer l’action et se mettre à l’aise avec le fait d’en faire moins. Quand on ne bouge pas, nos actions sont naturelles, énergiques, et permettent d’accomplir les résultats souhaités.

Le Tao Te Ching recommande de cultiver la non-action par l’observation du monde naturel. Les cieux ne sont pas toujours d’assaut ; ni les oiseaux toujours en vol. Rester en place nous préserve de l’action si nécessaire. Le conteur taoïste Chuang Tzu explique l’idée en 350 avant JC: « de la vacuité de la sauge, l’immobilité s’élève ; de l’ immobilité, aller à l’ action.  » Wu wei est également un élément essentiel de la stratégie d’influence de The Art of War, adoré par les chefs d’entreprises.

Il n’y a pas de traduction précise pour wu wei en français. Le philosophe Alan Watts préfère le terme « ne pas forcer ».
Watts croit que le concept est essentiel pour apprendre à vivre une bonne vie, mais très difficile pour les Américains à comprendre. Dans une culture axée sur l’action, ne rien faire semble stupide. Qui n’a jamais fait un million de dollars à ne rien faire ?

Il se peut qu’on ressente une résistance similaire à l’idée de wu wei. La patience, est  une vertu, mais pas forcément le fort de tout le monde. Je veux atteindre et cocher des réalisations, des objectifs atteints. Mais parfois, en étant trop occupé et industrieux, on ne fait plus grand chose pour soi.
On se rend malade d’inquiétude quant à l’avenir, c’est ça qui est bloquant.

Arrêtez de pousser. Et si les choses allaient changer, plutôt qu’essayer de penser à l’avenir impénétrable. La non-action peut être un mouvement de puissance, quand il est délibéré. Être, exige du courage et de la confiance qu’il y a une place pour vous dans un grand univers chaotique. Vous stockez de l’énergie, quand vous savez que les choses vont changer, d’elles-mêmes. Et tout change rapidement.
L’effort n’est jamais une constante. Accepter le vide permet de faire venir de nouvelles pensées, de nouvelles perspectives que la fixette sur un objectif à atteindre écarte.

Wu wei montre que lorsque nous arrêtons de faire des vagues, que nous apprenons à attendre et à regarder, nous voyons des forces extérieures plus clairement et faire des mouvements plus sages. Agir à la hâte, et chaque étape est une erreur potentielle, d’émotion et d’ego qui conduisent nos décisions plus que la raison.

Maintenant, retenez que vous avez une quantité finie d’énergie. En ne pas agir, nous permet de la conserver afin que nous puissions la dépenser quand le moment sera venu. Donc, wu wei n’est pas une démission ou de la paresse. Il est de l’ auto-conservation, une compétence très importante. Comme 2017 commence, restez assis: attentif et prêt à bondir.

Retenez que les fruits de l’arbre sont plus faciles à ramasser quand ils tombent tout seuls sous le poids de leur maturité qu’à tenter en vain de les décrocher…
Lâchez prise…

Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :