Publicités

L’effet Phinéas Gage : pourquoi lorsque nous changeons, ce n’est pas forcément en mal

L’effet Phinéas Gage : pourquoi lorsque nous changeons, ce n’est pas forcément en mal

Que faut-il pour être la même personne au fil du temps ? Cette question a contrarié les philosophes depuis des millénaires. Si le caractère d’un individu change assez, cela peut perturber l’identité à un point tel qu’il ne fait plus de sens de dire que nous avons affaire à la même personne ? Cela semble une conclusion raisonnable à tirer lorsque le changement est extrême. Mais on peut explorer la chose et en particulier la direction du changement, et pas seulement l’ampleur du changement, qui peut être un facteur clé.

Pour explorer cette question, on présente à des participants l’un des deux scénarios différents. Les deux scénarios ont exprimé différentes versions d’une expérience de pensée classique. Elles étaient basées sur l’histoire bien connue de Phineas Gage: un travailleur de chemin de fer du 19e siècle qui a eu un malheureux accident dans lequel une tige de damage a traversé son crâne ; il a survécu, mais a subi une transformation majeure de caractère à la suite de lésions cérébrales. Envisagez une vignette basée sur le mythe de Gage:

Phineas est extrêmement gentil; il aime vraiment aider les gens. Il est également employé comme un travailleur de chemin de fer. Un jour au travail, une explosion de chemin de fer propulse un pic de fer dans sa tête, il est immédiatement pris en chirurgie aux urgences. Les médecins parviennent à retirer la pointe du fer et leur patient a la chance de survivre. Cependant, à certains égards, cet homme après l’accident est remarquablement différent du Phineas d’avant l’accident. Phineas avant l’accident était extrêmement gentil et appréciait aider les gens, mais l’homme après l’accident est maintenant extrêmement cruel ; il aime porter atteinte aux personnes.

Les amis et la famille de Gage étaient enclins à considérer l’homme après l’accident comme « no Gage ». Cette étude de cas est souvent prise pour montrer que des changements importants de caractère peuvent perturber l’identité personnelle dans la mesure où il semble raisonnable de dire que nous avons affaire à une autre personne. Cependant, dans ce cas, l’accident impliquait non seulement un grand changement, mais en particulier une détérioration: l’homme après l’accident est considéré comme pire que la Gage d’avant l’accident. L’interprétation typique de cette affaire est que l’ampleur suffisante de transformation du caractère perturbe l’identité. Mais cette autre caractéristique, la direction du changement (l' »amélioration » ou la « détérioration ») est-elle en partie responsable des jugements sur l’identité ?

Pour tester cette hypothèse, on envisage une réplication d’une étude X-phi (philosophie expérimentale). Les gens ont été invités à dire si c’était un « cas de détérioration » (sur la base du « vrai » Gage) ou si c’était un « cas d’amélioration,  » dans lequel le changement de taille était similaire à une amélioration (différences en gras ):

Phineas est extrêmement cruel ; il aime vraiment nuire à des gens. Il est également employé comme un travailleur de chemin de fer. Un jour au travail, une explosion de chemin de fer propulse un pic de fer dans sa tête, et il est immédiatement emmené aux urgences. Les médecins parviennent à retirer la pointe du fer et le patient survit. Cependant, à certains égards, cet homme après l’accident est remarquablement différent de Phineas avant l’accident. Phineas avant l’accident était extrêmement cruel et appréciait nuire à des gens, mais l’homme après l’accident est maintenant extrêmement aimable ; il aime aider les gens.

Tous les participants ont évalué s’ils pensaient que la version (améliorée ou détériorée) de l’homme après l’accident était encore Gage. Ils ont noté sur une échelle de 1 (toujours la même personne) à 7 (pas la même personne). Ceux qui lisaient la détérioration dans le premier scénario furent une moyenne de 3,48, tandis que ceux qui ont lu le scénario d’amélioration du second furent une moyenne de 2,68. Ceux qui ont lu et évalué l’amélioration Case’ étaient plus enclins à voir l’homme après l’accident comme toujours Gage que ceux qui ont lu le scénario basé sur le cas classique de « détérioration. Cela donne à penser que les grands changements ne sont pas toujours perçus affectant l’identité personnelle de la même manière: l’intuition sur l’ identité personnelle peut dépendre de la direction du changement.

Ce même effet amélioration / détérioration met en lumière une autre expérience de la pensée philosophique: le cas russe de Nobleman de Derek Parfit. Cette expérience de pensée est originale de Parfit (un cas de « détérioration »), dans son livre Les raisons et les personnes (1984):

Il y a quelques années, un jeune Russe hérite de vastes domaines. Parce qu’il a des idéaux socialistes, il entend donner la terre aux paysans. Mais il sait que dans le temps ses idéaux peuvent disparaître. Pour parer à cette éventualité, il fait deux choses. Il signe d’abord un document juridique, qui donner ses terres, et qui peut être révoqué qu’avec le consentement de sa femme. Il dit alors à sa femme: «Promets-moi que, si jamais je change d’avis, et je te demande de retirer ce document. Il ajoute: « Je considère mes idéaux comme essentiels pour moi. Si je perds ces idéaux, je veux que tu considères que j’ai cessé d’exister. Promets-moi que tu ne feras pas ce que je demande si jamais je change.

Parfit suggère que certains pourraient penser les russes qui vieillissent deviennent une personne différente d’un russe dans sa jeunesse, en notant que:

Si la femme de cet homme a fait cette promesse, il peut sembler qu’elle a des obligations envers deux personnes différentes. Elle pourrait croire que de faire ce que son mari demande maintenant serait une trahison au jeune homme qu’elle aimait et à qui elle s’est mariée.

Parfit ne prétend pas que le jeune et le vieux russe sont des personnes différentes, mais dans le cas de ce russe, l’expérience de pensée séminale suggére que les grandes différences peuvent perturber l’identité personnelle. Toutefois, ce jugement pourrait aussi gagner sa force sur l’effet Phineas Gage, comme le changement décrit pourrait être considéré non seulement comme un grand changement, mais en particulier une détérioration.

Une autre expérience teste le rôle joué par la direction du changement dans ce scénario. Les participants lisent soit le scénario original russe ci-dessus (un cas de « détérioration »), ou légèrement révisé le cas « d’amélioration »(différences en gras ):

Il y a quelques années, un jeune Russe hérite de vastes domaines. Parce qu’il a des idéaux anti-socialistes , il a l’intention, de ne pas donner ses terres aux paysans. Mais il sait que dans le temps ses idéaux peuvent disparaître. Pour parer à cette éventualité, il fait deux choses. Il signe d’ abord un document juridique, qui stipule qu’il  ne donnera pas ses terre, mais qui pourra être révoqué qu’avec le consentement de sa femme. Il dit alors à sa femme: « promets – moi que, si jamais je change d’ avis, et je te demande de retirer ce document, et de ne pas consentir. Il ajoute: « je considère mes idéaux comme essentiels pour moi. Si je perds ces idéaux, je veux que tu penses que j’ai cessé d’exister.Promets-moi que tu ne feras pas ce que je demande si jamais je change.

Les participants lisent le cas de détérioration [amélioration] :

Imaginez la femme de ce jeune homme qui a fait cette promesse que les terres n’iraient pas aux paysans. Mais des années plus tard, son mari, lui demande de révoquer le document, de manière à donner la terre aux paysans.

Par rapport aux participants qui ont répondu à la version originale (le cas de détérioration) de Parfit, ceux qui ont répondu au cas révisé (l’amélioration) ont convenu plus majoritairement que le vieux russe était la même personne que le jeune Russe, libre de libérer sa femme de sa promesse.

Positif et négatif, les deux versions sont différentes de l’original, mais il semble que la version améliorée est bonne tandis que la version détériorée est l’imposture.

La signification plus large du changement de direction semble influer selon des intuitions d’identité personnelle. Ces jugements intuitifs peuvent sous-tendre une variété de jugements plus pratiques sur le soi et l’identité personnelle. Les effets extrêmes de la maladie mentale ou la détérioration peuvent sembler perturber l’identité. Mais même de grands changements cognitifs (par exemple, provoquée par la stimulation cérébrale profonde) sont souvent traités comme preuve de préservation de l’identité personnelle, à la fois quand on restaure le précédent fonctionnement cognitif, ou quand on l’augmente au-delà des capacités antérieures.

Mais reste une question cruciale de savoir si l’orientation du changement est vraiment pertinente dans la réelle relation d’identité personnelle. Il pourrait sembler que des altérations extrêmes perturbent l’ identité personnelle, mais est – ce simplement une erreur de jugement ?

Il y a des implications notables dans les deux cas. D’ abord, la direction suppose que le changement est sans importance et sans lien avec l’identité personnelle. Dans ce cas, c’est un facteur non pertinent. Cela donne une raison de douter de l’état de ces intuitions couramment rencontrées au sujet des expériences de pensée séminales et aussi le statut des autres intuitions basées sur l’identité personnelle entraînées par l’orientation du changement.

Si le vieux russe ne peut pas libérer sa femme de sa promesse faite au jeune russe ; sa femme reste pourtant toujours sa femme…

Les philosophes ont longtemps utilisé des expériences de pensée pour obtenir des intuitions sur l’identité personnelle. Peut-être que la plus célèbre est l’exemple de John Locke avec le prince et le cordonnier. Imaginez que l’esprit d’un prince entre dans le corps d’un cordonnier, la plupart sont enclins à considérer que l’homme avec le corps du cordonnier avec l’esprit du prince sont la même personne que le prince lui-même. Ces expériences de pensée fournissent des données intuitives, une source de preuves sur la nature de l’identité personnelle. Par exemple, du prince et du cordonnier, nous déduisons l’importance des propriétés psychologiques sur l’identité personnelle. S’il se trouve qu’un facteur non pertinent biaise systématiquement nos intuitions sur certains cas, alors nous devrions être plus sceptique sur les conclusions tirées de ces expériences de pensée.

Considérons maintenant l’alternative: supposons que la direction du changement est pertinente sur l’identité personnelle. Un défi pour ce point de vue est de donner un sens à certains égards, apparemment plausibles dans lequel l’individu détérioré semble toujours être la même personne que l’individu « initial ». Par exemple, même si l’homme post-accident n’est plus Gage, il semble qu’il est toujours le fils de sa mère, qu’il possède la même maison, et qu’il doit les mêmes impôts. Peut-être quelqu’un qui accepte que l’homme post-accident n’est pas Gage pourrait tout simplement rejeter ces autres jugements.

Alternativement, on peut admettre que certaines relations tiennent à l’écart l’identité personnelle. Peut-être (par exemple) que l’homme post-accident est davantage le Gage pré-accident dans un certain sens, mais le pré et post-accident Gage restent identiques dans un autre sens, pertinent aux obligations fiscales et à la propriété. Le vieux russe pourrait ne pas être le jeune noble dans le sens où il ne peut pas libérer sa femme de sa promesse ; mais il ne semble pas être identique à lui dans le sens où sa femme est toujours sa femme.

Quoi que révèle la meilleure solution à ces énigmes sur l’ identité personnelle, la preuve de la philosophie expérimentale indique de loin que la direction du changement joue un rôle crucial dans les jugements quant à savoir si nous avons affaire à la même personne ou non après le changement. La conclusion surprenante est que vous pouvez subir une transformation fondamentale de caractère et être encore jugé être la même personne, à condition que la transformation aille dans la bonne direction.

Publicités

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :