L’internet des objets envahira nos maisons, c’est garanti

En Octobre, Mikko Hypponen – l’agent de recherche en chef de la firme de sécurité F-Secure – le prédisait: « La révolution IoT arrive tout le monde devra en faire partie. »

Dans les années à venir, les puces et des composants numériques vont se glisser dans les objets et les appareils de tous les jours. Il promet de transformer la façon dont nous interagissons avec nos biens – mais pose aussi d’énormes risques pour la sécurité, qui pourrait considérablement nuire à la vie privée, et même constituer une menace pour le concept même de la propriété.

Mais ça arrive.

Les fabricants vont mettre de la connexion dans absolument tout

Lors de la conférence de la technologie du CES à Las Vegas mercredi, LG a annoncé qu’à partir de maintenant, tous ses appareils haut de gamme auront le Wi-Fi intégré, ce qui permettra de communiquer entre eux et votre smartphone, le tout « connecté au cloud. »

Les gens savent que les réfrigérateurs connectés à Internet arriveront rapidement. Les assistants virtuels arrivent dans de plus en plus d’ objets : des téléviseurs aux voitures, il semble que l’internet des objets (IoT) commence à arriver.

Dans cinq ans, vous allez acheter un grille-pain, quel que soit le grille-pain que vous achetez, il sera connecté. Ce sera peu cher de mettre une seule puce pour le connecter à vous et tous les objets de la maison, même si les avantages sont petits.

« Et les bénéfices seront analysés ainsi : ok, comme beaucoup de toasters le font, celui-ci est utilisé ainsi, à cette vitesse les gens utilisent celui-la, ils grillent de cette façon-ci, ce genre de pain là, etc. La connexion aux clients permettra d’optimiser les produits. »

En d’autres termes, vous ne saurez même pas que vous achetez des produits connectés à Internet – de façon à que vous ne soyez pas en mesure d’y échapper.

Si vous être optimiste, c’est génial, un réfrigérateur qui vous texte lorsque vous n’avez plus de lait ! Un thermostat qui s’active quand vous arrivez à la maison ! Les mises à jour facilitées pour améliorer les cycles de votre machine à laver !

Mais il y a aussi énormément de défauts…

L’IoT invite les commerçants à connaître les détails intimes de votre vie

Commençons par l’exemple de Hypponen, parce qu’elle illustre une victime probable de la révolution IoT: la confidentialité.

Comme les puces sont tranquillement ajoutée à vos biens, votre vie privée ( même votre vie intime ) sera quantifiée et scrutée par les commerçants et les algorithmes. Vous les inviterez à examiner tous les aspects de votre façon de vivre  afin de mieux vous vendre leurs produits.

Si vous apportez l’IoT dans votre maison, elle pourra témoigner contre vous.

Le Web sera attaqué par des toasters connectés à Internet

Plus grave est la question de la sécurité. À l’heure actuelle, l’internet des objets est un cauchemar de sécurité. De nombreux fabricants accordent peu d’attention aux problèmes de sécurité, ce qui signifie que leurs appareils peuvent être facilement hackés ou piratés et se transformer en danger réels pour attaquer les entreprises, les sites Web et les services.

En Octobre 2016, quelqu’un a utilisé un bot IoT construit sur des caméras de sécurité, des téléviseurs intelligents, pour lancer une attaque massive sur un fournisseur de services Internet, Dyn – notamment via PayPal, Twitter, et Spotify.

Comme l’IoT continue de croître, le problème ne peut qu’empirer.

« Le cœur du problème est que lorsque vous allez acheter un appareil, dont la sécurité ne sera pas un argument de vente ». Vous allez acheter une machine à laver un grille-pain ou autre, clairement pour le prix le moins cher. La sécurité ne va pas entrer dans le débat au début, ce qui signifie que le vendeur investira un minimum d’argent possible dans la sécurité, du moins au début ».

Possédez-vous vos appareils ?  C’est peut-être la fin

L’Internet des choses soulève également des questions plus vagues sur le concept même de la propriété. Les accords d’utilisation restrictives peuvent essayer de vous empêcher de bricoler des appareils que vous avez déjà acheté et payé. Et si votre lave-vaisselle est tributaire du cloud du fabricant, il peut avoir le pouvoir de l’allumer et de le commander, à partir de quoi l’objet sera votre propriété et pas celle de la marque ?

Retour au début de 2016, Nest, une marque smart-home détenue par la société mère Google Alphabet, a annoncé qu’elle renonçait au soutien à Revolv – un concentrateur intelligent pour la maison, construit par une société qu’elle avait acquise en Octobre 2014. Cela signifiait non seulement que les dispositifs ne recevraient plus de mises à jour logicielles, mais signifiait tout simplement qu’ils cessaient de fonctionner complètement….

Le mouvement a provoqué la fureur, et l’inquiétude des clients et des observateurs.

« Lorsque le logiciel et le matériel sont étroitement liés, il n’y a plus de garantie pour le client du soutien matériel ou de risque de désactivation du logiciel.

Comment déterminer la sécurité des objets (téléphone, alarme incendie) si 2 entités entrent en désaccords et sabotent l’objet ?

Il y a une phrase célèbre dans l’industrie de la technologie: « il n’y a pas de clouds, seulement les ordinateurs des autres. » Ainsi, lorsque vos appareils comptent sur le cloud pour fonctionner, vous êtes tributaire de la poursuite de la bonne volonté d’autres entreprises. Voulez-vous vraiment prendre le risque de voir votre machine à laver s’éteindre au bout de deux ans parce que le fabricant a cessé de soutenir le produit ?

Rien de tout cela n’est destiné à critiquer une entreprise en particulier. Mais avant de vous ruer sur l’IoT, mieux vaut penser long terme et envisager les conséquences potentielles. Et même avec de la prudence, dans les années à venir, vous risquez de ne pas avoir le choix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s