Que se passe-t-il quand vous mettez de la weed dans votre café ?

Il y a une idée fausse répandue que si vous combinez deux médicaments , vous aurez le meilleur des deux mondes. C’est la même logique qui a donné l’idée  de la vodka Red Bull, du spliff, ou du mélange spécial appelé XECK (xanax, ecstasy, crystal-meth et kétamine, broyés ensemble et à renifler). Quand vous faites une salade de drogues, cela se traduit généralement par un effet synergique imprévisible…

Ceci est probablement le cas avec le mélange de café et de cannabis, une tendance de plus en plus populaire pour les entreprises de marijuana dans les Etats légalisés.

Dans la ville de Denver, il y a des interdictions intenses contre l’alcool combiné avec le cannabis, comme les produits vendus dans les dispensaires. C’est  un  danger pour vous et les autres. Mais il n’y a pas de règlement pour les produits à base de marijuana infusés avec de la caféine.

En fait, les coffee-shop (d’où est peut-être venue l’idée) sont sur le point de devenir le lieu privilégié pour la consommation de cannabis à Denver, après que le conseil municipal a interdit à tout lieu qui vend de l’alcool de participer à la récente initiative de l’utilisation sociale. Contrairement à la marijuana, la caféine s’est définitivement révélée chimiquement comme addictive, mais est utilisée par 83% des gens et ne porte pratiquement pas de stigmatisation.

Il est déjà fréquent que les gens combinent le cannabis et le café (appelé « speedball Colorado »), soit en jumelant un joint avec un espresso, ou en laissant tomber un peu de beurre de THC dans une tasse de café, sinon en versant de l’infusion d’herbes dans une tasse de café.

Mais on en sait peu sur la façon dont ces deux « médicaments » s’entendent dans nos cerveaux et les corps. L’ajout de la caféine au mélange apporte une toute nouvelle dimension à l’expérience.

Donc, quels sont les effets de ces produits java-ganja ? Qu’en est-il de leurs effets sur les fonctions cognitives et motrices ?

Ces produits varient grandement en fonction de la caféine et des ratios de THC, et naturellement ces différences ont un impact important sur le résultat final. Mais il y a une cohérence : leurs effets entrent en jeu de façon plus rapide que la plupart des produits, et sont beaucoup plus intenses.

Il existe certaines preuves scientifiques pour étayer cette thèse, bien que la dynamique neurologiques des effets du THC et de la caféine dans le cerveau soit profondément complexe. Sergi Ferre, neurobiologiste à l’Institut national de l’abus des drogues, a co-écrit l’une des rares études sur le sujet, et dit qu’il a trouvé que la caféine augmente les effets psychostimulants du THC.

Ferre dit aussi que la consommation régulière de caféine avec de la marijuana augmente les effets addictifs de la marijuana (bien qu’il note la différence entre « toxicomanie » et « dépendance ».

Actuellement, la dépendance physique à la marijuana n’a jamais été prouvée, et il est courant pour les militants pro-weed de prétendre que la caféine est statistiquement plus addictive que le cannabis.

Le niveau d’énergie semble grimper très vite, très fort puis chuter seulement une heure plus tard. Tout dépend évidemment si l’on consomme le café ou le THC en version solide. Apparemment, le café suffit à intensifier le THC, mais laisse dans une sorte léthargie comparable à l’effet d’un long bain très chaud, ce qui peut s’avérer agréable, mais qui empêche d’être en mesure de se socialiser. Ce serait un excellent produit à consommer à la maison ou avant de voir un film, mais pas à consommer avant un moment important.

Si vous voulez en savoir plus sur d’autres effets de cette combinaison : The Tonic.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.