Un professeur de latin a traduit les paroles des chansons des Beattles pour les faire traduire à ses élèves

En ce qui concerne l’enseignement des langues mortes, les ressources peuvent sembler moins accessibles que les langues utiles aujourd’hui pour le monde du travail. On peut comprendre le génie littéraire et la rhétorique de Virgile, Ovide, Horace, Cicéron, et Jules César. Le plaisir des langues mortes est très particulier puisqu’il s’agit de prendre connaissance d’une histoire lointaine et passée, bien éloignée de notre culture pop actuelle…

O’Hara est décédé en mai de l’année dernière, et juste la semaine dernière, son fils Terry O’Hara a tweeté ces traductions de chansons des Beatles  (y compris les deux airs de Noël), son père l’avait fait dans les années 60 pour ses étudiants. A l’époque, ceux-ci étaient à la hauteur de la culture pop, et, loin de la complexité de l’Enéide, mais c’était une façon amusante pour les latinistes de rapporter une langue qui peut sembler froide et imposante à quelque chose de plus léger.

screen-shot-2017-01-15-at-09-39-38 latin-beatles-1

latin-beatles-2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.