Hackez votre auto-critique pour être plus heureux

Nous avons tous nos propres défis. Peut-être qu’il y en a un à relever contre l’auto-critique…

Si vous répondez «oui» à la plupart ou la totalité de ces déclarations, cela est certainement pour vous:

« Je tends à être trop dur envers moi-même / auto-critique. »

« Je suis quelqu’un qui veut faire une différence dans le monde. »

«Je dois faire face à ce conflit en moi: je suis très disciplinée dans certains domaines, et tout à fait le contraire dans d’autres. »

« Je tends à être plus conscient de mes échecs que de mes succès. »

« Je tends à penser le meilleur des autres, tout en remarquant le pire en moi-même. »

«Je suis souvent tellement absorbé par le travail / par les autres personnes, que j’oublie de prendre soin de mes propres besoins. »

Comment fonctionne votre esprit

1. The Loop (Westwolrd ?)
Vous êtes sur une boucle. Ce n’est pas un jugement, c’est juste des neurosciences fondamentales. Les esprits en boucles sont fantastiques : essentiellement, c’est une gamme de paramètres par défaut dans votre tête, qui vous aident à vivre la vie de manière efficace. Ils vous permettent de marcher sans y penser, de conduire pendant que vous écoutez de la musique, et exécuter des milliers de tâches et de conversations en pilote automatique. Ces boucles sont nouées ensemble, et peuvent faire partie de vos habitudes, de vos croyances et de votre personnalité. Nous aimons appeler ce système de boucles de votre système : le système d’exploitation par défaut .

2. Le porte – parole
Vous avez également un « critique interne ». Ce n’est pas un jugement (bien que la critique interne peut vous faire croire que s’en est un). C’est tout simplement une fonction de votre esprit. Cette voix de la critique interne vous permet de travailler dur, de réaliser des choses, de surmonter les obstacles et d’atteindre l’excellence. Il est présent dans tous les êtres humains, et il est aussi naturel et essentiel que la boucle: elle vous permet de rester en ligne, vous aide à viser l’excellence, et fait en sorte que vous ne relâchez pas.

3. Volume
À certains égards, votre esprit est aussi comme un bureau de sons, avec différents cadrans de volume. Au cours de votre éducation, certaines croyances et des voix dans votre vie ont été renforcées – leur volume a été transformé amplifié – alors que d’ autres croyances ont été ignorées – leur volume a été baissé.

L’ une de ces voix, est celle de la critique interne. Si le volume de la critique interne est mis en place dans votre vie, il coince tout en la transformant en une boucle. Finalement, la critique interne résonne profondément en vous en sur-volume, toujours plus, et plus, et plus encore.

La boucle négative

La plupart d’entre nous sommes trop durs avec nous-mêmes – même ceux qui semblent être si « parfaits ». Et, pour une bonne raison : nous croyons que, pour atteindre nos buts, faire bien, vivre avec succès, avoir une meilleure vie plus saine, nous devons travailler plus dur. Le critique intérieur nous aide à cet égard. Cependant, quand il est bloqué en une boucle, sur un volume élevé, nous avons tendance à confondre la critique interne (fla onction de nos esprits) avec la vérité de qui nous sommes.

Alors , comment pouvez-nous changer cela ? Eh bien, vous avez déjà commencé ! Si cet article a un sens pour vous, et vous êtes en situation d’observation du jeu du critique intérieur dans votre tête, vous avez terminé la première étape de reprogrammation de votre système d’exploitation par défaut: c’est la sensibilisation.

Notez simplement la voix. Certains d’entre nous ont tout un panel de critiques. Ils peuvent dire beaucoup de choses négatives sur vous en ce moment. Juste remarquez-les et entendez-les. Nous ne voulons pas l’éteindre – nous voulons simplement baisser le volume, et augmenter le volume sur d’autres points de vue positifs de nous-mêmes.

Après la sensibilisation, vient la pratique. Voilà où nous commençons la reprogrammation du conditionnement de l’esprit: une étape à la fois.

Certaines choses à essayer:
1. Journal: Si vous ne le faites pas déjà, commencer la journalisation pour vous aider à séparer la voix de la critique des autres voix.
2. Mettez en place les « vibrations » positives :
Une façon de lutter contre le porte-parole, c’est la contre-stratégie. Faire face à ses qualités personnelles, sans se comparer aux autres.
3. La méditation:
La méditation pleine conscience quotidienne est un moyen utile de distinguer vos pensées et les sentiments de votre identité. Il vous aidera à entendre la critique intérieur comme quelque chose qui se passe, sans se laisser entamer par elle.

Tout cela paraît toujours idéal de parler de conscience de soi et de méditation.
Il y a simplement 2 choses à considérer : pour être heureux ou bien avec soi-même, il faut se poser moins de questions, et s’accepter tel quel.
Quand ces choses-là ne sont pas naturelles, alors oui, il faut faire l’effort de recentrer en soi-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.