Que se passe-t-il quand on arrête de dire « désolé » au travail ?

Nous disons tous « Je suis désolé » trop souvent, et vous le savez déjà. Et si vous vous excusiez trop ?

J’ai vu ce post Tumblr circulant sur Internet : remplacez les désolés par merci.

 L’ÉVALUATION AU LIEU DES EXCUSES

Au lieu d’essayer de vous empêcher de dire quelque chose, l’utilisateur suggère de remplacer le trop souvent répété « Je suis désolé » avec deux mots différents: « Je vous remercie. » Ce retournement de script provoque des changements sur les choses qui pourraient être perçues comme une erreur négative en un moment pour vous d’exprimer votre gratitude et de l’appréciation.

Arretons les excuses pendant une semaine. Et remplaçons cela par le remerciement.

Quand quelqu’un vous signale une erreur que vous avez commise dans le cadre de votre travail (une faute dans un article par exemple, une erreur de colonne dans un excel) ne répondez pas immédiatement, « heu, je suis vraiment désolé », répondez plutôt « ha, merci de l’avoir remarqué ».

Et comme l’utilisateur Tumblr, lorsque vous arrivez en retard pour une réunion, résistez à l’envie de présenter des excuses à profusion et à la place remerciez les gens de vous avoir attendu.

EST-CE QUE ÇA MARCHE?

Bien que cela demande un peu d’effort (et, mécaniquement au début, vous pourriez laisser échapper des excuses), l’échange de ces mots est encore relativement petit en matière de changement pour vous et pour votre environnement.

En vérité, s’aplatir en excuses, nous fait passer une bonne partie du temps à nous sentir coupable. Tour est perçu de manière négative, et on rumine sur mille et une façon de rattraper le coup.

Mais en passant du négatif au positif, on va de l’avant, vite et bien. Plus besoin de passer du temps dans l’obsession mentale de ce qu’on a foiré, parce qu’un véritable « merci » fourni une segue beaucoup plus naturelle dans une discussion plutôt que l’échange maladroit qui suit généralement des excuses.

Inutile de dire que ceci est un changement à mettre en œuvre pour améliorer ses compétences en communication. C’est la seule chose qui permet de pondérer effectivement un trop-d’excuses. Et comme un bonus supplémentaire, il transforme ces échanges remplis de remords en quelque chose de constructif et ‘doptimiste. Que pourriez-vous demander de plus ?

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.