Publicités

Google, Apple et Tesla se sont trompés, selon Don Norman

Google, Apple et Tesla se sont trompés, selon Don Norman

Mais cela ne signifie pas Norman n’est pas critique concernant la direction des entreprises phares de la Silicon Valley souvent célébrées pour leur génie de la fusion de la technologie et du design. Dans une conversation, Norman a disséqué ce qui est erroné avec Apple, Google, Microsoft, etTesla.

APPLE FOCALISÉ SUR L’ESTHÉTIQUE DAVANTAGE QUE SUR LES FONCTIONNALITÉS

En 2015, Norman a écrit une critique cinglante de la conception d’Apple.

« Je pense que les produits d’Apple ont fait pire, pas mieux .

« Je pense que dans un certain nombre de domaines, la qualité du design s’est détériorée [dans le monde], et je pense que c’est parce que les concepteurs traditionnels sont de retour. Le design est un domaine complexe, et la conception elle-même a émergé accidentellement comme un métier. C’est seulement récemment que c’est devenu un véritable domaine avec des principes réels. Il y a une réelle tension entre les gens que je représente, qui se soucient beaucoup des choses sur si oui ou non les gens peuvent comprendre et utiliser un produit, et la vue plus traditionnelle, et le look and feel-esthétique.

« Il n’y a pas de problèmes avec la conception esthétique, cela ne signifie pas que ce doit être inintelligible, et faire un chose intelligible et facile à utiliser vous fait perdre la beauté esthétique et la sensation agréable, sauf que les gens qui comprennent comment faire quelque chose de compréhensible constituent un type de personnes différentes. Ils viennent de la psychologie, de l’informatique, de la science. Ils comprennent la nécessité des tests et l’analyse des données.

« De plus en plus de designers traditionnels sont des artistes plus appliqués. Ils prétendent qu’ils adoptent une approche centrée sur l’humain, mais ils le font en pensant aux personnes, ce qui est radicalement différent que d’ utiliser ou de tester avec les gens.

« Comme la conception est soudainement devenue populaire, les mauvaises conceptions sont soudainement devenus populaires [en particulier chez Apple].

«Je dirais que ceux d’entre nous formés par le côté de la science ne sont pas vraiment bon à faire du beau, du merveilleux, de l’émotionnellement agréable, parce qu’il manque les compétences de conception, et les concepteurs dotés de ces compétences manquent la compréhension de faire des choses utilisables et compréhensible.

« Si seulement nous pouvions amener ces deux groupes ensemble ! C’est ce qui se passe de plus en plus. Mais Apple est conduit par une personne, Jony Ive, avec un design de fond très traditionnel. »

GOOGLE: LA CULTURE PERPETUELLE DE LA BETA

Google n’a-t-il pas fait mieux en matière de conception car il a fusionné sa conception axée sur les données de l’ interface utilisateur et une esthétique cohérente ?

« Je pense que Google à bien des égards est meilleur qu’avant. MaisGoogle ne termine le travail. »

« J’ai un autre problème avec Google, qui est qu’ils ne finissent jamais le travail. Cela est particulièrement vrai dans leur logiciel Google Docs qui est un bon exemple. Google Docs est un concept vraiment génial, vraiment bien fait pour la première fois : plusieurs personnes peuvent travailler sur le même document en même temps. Mais on ne peut jamais trouver un Google Doc. Ils n’y a pas de structure organisationnelle. Beaucoup d’entre nous détestent l’utiliser parce qu’il est seulement à 90% merveilleux. Si seulement ils pouvaienr terminer le dernier 10%. »

MICROSOFT: NE SAIT PAS OU IL VA MAIS AVANCE

« Je pense que, aujourd’hui, le]leader en matière de design est, surprise, Microsoft ! Je pense qu’ils ont toujours eu des gens très compétents dans leurs groupes de recherche. Mais les chercheurs parlent à peine des gens qui font les produits. Microsoft a fait un bon travail de connexion des deux. Microsoft a un bon groupe de gens qui font l’interaction homme-ordinateur. Ils sont parmi les leaders dans ce domaine. Et Microsoft est enfin à leur écoute.

« Microsoft dans le passé, peut-être à cause de Bill Gates, était très argumentatif. Ils se sont divisés à l’intérieur, ils se sont battus les uns avec les autres. J’ai entendu beaucoup d’histoires de la cellule de travail qui faisait d’excellents produits, mais la division Desktop pouvait dire: « Non , vous ne pouvez pas faire cela, parce que cela pourrait diminuer les ventes de notre produit. »

« A croire que Microsoft est sous une structure de gestion complètement différente qui est beaucoup plus collaborative. »

 » Il n’y a rien de pire pour une entreprise que quelques années de succès fantastique qui vous rendent complaisants. Historiquement, les entreprises montent et descendent et de haut en bas. Microsoft a vraiment eu de la chance d’avoir touché le fond, d’avoir eu du mal ça l’a rendu plus disposé à expérimenter en se remettant en question.  »

TESLA : PRODUIT DES ROBOTS MAIS TROP NONCHALAMMENT

« Tesla se vantait de produire des voitures autonomes, mais elles n’étaient pas entièrement en « pilote automatique« .

« Je pense que Tesla avait trop d’ingénieurs. Et ils étaient trop logiques. Et ils ne savaient pas vraiment reconnaître la façon dont les gens se comportent. C’est plus théorique que pratique.

« J’ai écrit un article il y a 20 ans sur ladite automatisation qui plus elle devient dangereuse mieux c’est. Parce que vous comptez dessus de plus en plus.

« Tesla, cependant, a une énorme vertu: c’est une entreprise d’apprentissage rapide Une Tesla change presque chaque semaine quand il y a une nouvelle version du logiciel. Ils viennent de sortir un nouveau pilotage automatique, et il est beaucoup mieux qu’avant. Il faut vraiment faire attention, mais il ne pourra pas enfreindre la loi. »

« C’est un problème, si vous regardez la voiture de Google, une quantité énorme des accidents se sont produits parce qu’elle obéissait à la loi ; se montrer très prudent c’est bien mais parfois trop de timidité au volant est dangereux.

« Je pense que Tesla commence à apprendre la leçon. Il est regrettable qu’il ait du l’apprendre à la dure .

« Tous les autres constructeurs automobiles sont prudents, mais il y a une pression, et je le vois parce que je travaille avec les constructeurs automobiles. Les chercheurs sont clairement conscients des dangers et des inconnues, et ils essaient de faire preuve de prudence, mais les compagnies de voiture sont dans une course maintenant pour faire sortir des voitures totalement autonomes, donc sécurité plutôt que rapidité.  »

Notamment, Norman croit que tout dans la conception de l’expérience de conduite autonome ne doit pas reposer sur des algorithmes qui sont loin du niveau de perfection que nécessite la conduite sur toutes les routes.

« Il était intéressant de voir le nouveau groupe de recherche de Toyota, réfléchir sur l’ AI… annoncer qu’ils ne sortiraient pas une voiture entièrement autonome d’ici 20 ans. Et voilà ce que je pense. Je pense que le premier 90% , 95%, ou 98%, seront résolus rapidement. Dans certains cas, nous y sommes déjà. Mais les deux derniers pour cent sont vraiment très difficiles. Voilà ce que les gens ne comprennent pas : l’importance de répartir la théorie et la pratique réelle « 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :