Une politique allemande propose une solution pour les prostituées au service des personnes agées

Un député allemand a suggéré que son pays devrait payer les travailleurs(ses) du sexe pour fournir des rapports sexuels sur ordonnance pour les personnes en soins de longue durée, y compris les personnes âgées et les malades mentaux. La porte-parole du Parti vert Elisabeth Scharfenberg a suggéré que le gouvernement fournisse un financement pour cette « assistance sexuelle, » qui serait calquée sur un système déjà en place, vous l’avez deviné, aux Pays-Bas.

Peut-être la plus grande surprise est que cela se fait déjà en Allemagne, d’une manière moins officielle du moins, où un nombre croissant de prostituées sont mises en foyers de soins. En termes de services proposés, « le spectre va des tendres touchés aux rapports sexuels », lit-on dans Welt am Sonntag . Mais que la prostitution ne reçcoive pas le même traitement que les autres professions, juridiquement parlant, il y a des problèmes.

Parlant à l’Am Sonntag Welt, Scharfenberg dit que les villes pourraient donner des subventions pour l’assistance sexuelle. Si le service a été calqué sur celui qui se pratique déjà aux Pays-Bas, bien que, les bénéficiaires peuvent déjà en avoir la nécessité. Là, les patients ont besoin de prouver qu’ils sont admissibles à un allégement au moyen d’un certificat médical qui dit qu’ils « ne peuvent pas être satisfaits de toute autre manière et qu’ils ne peuvent pas payer eux-mêmes le service. »

Il y a, bien sûr, les partisans et les adversaires de prescriptions écritres pour les rapports sexuels rémunérés en Allemagne. Vanessa del Rae dit à Die Welt que serait une « bénédiction », tandis que le chercheur en sciences, Wilhelm Frieling-Sonnenberg donne l’argument curieux que « les gens veulent se remettre au travail grâce à la réduction de la tension sexuelle: faire baisser la pression les rendront plus faciles à soigner, » dit-il (la machine traduit de l’ allemand). Mais la baisse de la tension sexuelle est-elle le but de cette thérapie ?

Plus que tout, le fait que cette question ouvre un débat sérieux en dit plus sur les attitudes pragmatiques de l’Allemagne et des Pays-Bas que toute autre chose. Pouvez-vous imaginer ce qui se passe aux États-Unis ? Bien sûr que non. En Amérique, la seule occasion pour les prostituées d’être payées par l’argent public c’est quand les politiciens font des soirées privées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.