Transcender la conceptualité…

Dans le domaine numérique, l’art est donné pour sa capacité à transcender les limites physiques et conceptuelles, de se libérer du cadre et aller au-delà des frontières stylistiques. Avec cette agence, les éléments d’une discipline interagissent de façon fluide avec les autres, la dissolution des distinctions entre les médiums. Il est cette philosophie qui guide la TeamLab, un collectif innovateur, comme il l’a démontré dans une récente installation à la galerie Pace, à Londres.

Transcender Boundaries erre sans crainte dans un monde d’idées, les trois espaces qu’il habite réimagine les notions préconçues de l’exposition, l’observation et le processus de création. Activé et inspiré par la technologie, TeamLab examine le rôle que ces avancées jouent dans l’expérience contemporaine des galeries, et les moyens obsolètes dans lesquels l’art est approché.

La plus grande salle de ce spectacle présente l’Univers des particules d’eau (2017), une pièce qui encapsule plusieurs des idées du groupe. Il se compose d’une cascade virtuelle qui va au-delà du mur, qui coule à travers l’espace, sous les pieds de l’observateur. Il engage avec ce que TeamLab définit comme l’espace Ultra Subjectif, une notion qui à la fois adopte et réinvente les représentations de la conscience spatiale trouvée dans l’art japonais prémoderne. Ce concept que le collectif utilise pour immerger et impliquer les téléspectateurs dans les compositions, leur permet d’interagir et même de définir les installations directement. Comme il est libéré de la substance matérielle, l’art numérique tourne autour des gens, avec le mouvement et modifie visuellement la pièce. Cet engagement se traduit par les frontières entre le soi et l’exposition devient ambiguë.

screen-shot-2017-01-23-at-16-38-45

screen-shot-2017-01-23-at-16-38-36

screen-shot-2017-01-23-at-16-38-30

Les créations de TeamLab redéfinissent ce que l’on entend par une expérience immersive. Dans la salle suivante, Waves foncées (2016) simule le mouvement des courants dans un espace virtuel en trois dimensions – l’eau est exprimée comme une entité vivante qui réagit aux actions des visiteurs, ce qui suggère une relation intrinsèque à la nature.  Fleurs Bloom sur les personnes (2017) est activé lors de la présence du spectateur. En utilisant le corps comme une toile, la pièce projette une série florale constamment en mouvement, la croissance et la diffusion, la fusion de la figure et l’affichage en une seule oeuvre. Traditionnellement considéré comme une activité solitaire, Transcende les frontières réinvente l’expérience de l’observation en étant quelque chose d’intrinsèquement collectif. Les compositions réagissent à chaque personne, en les baignant dans les palettes et les illusions vives pour briser la distinction entre les individus.

TeamLab Boundaries Transcender, Pace Gallery, Londres, du 25 Janvier – 11 Mars.  www.pacegallery.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.