Traduction des émotions : un avenir ?

Ecouter quelqu’un qu’on aime est une compétence essentielle dans les relations. C’est une sorte d’associé, qu’il faut travailler et nourrir: car parfois nous ne sommes pas assez attentifs à l’autre et nous ne traduisons pas forcément correctement ce qu’il dit en fonction des émotions réellement traduites. Bien que prendre quelqu’un avec sa valeur nominale est considéré à juste titre comme un symbole suprême de respect et d’amour, il peut, à des points plus précis, avoir un effet kinder surprise : il faut creuser sous le sens de la surface des mots car l’intention émotionnelle sous-jacente est timide, complexe ou hésitante.

Nous sommes généralement fort en traduction. Quand une langue étrangère est impliquée, il est clair que nous devrons faire un effort pour taquiner le sens d’un nouveau et déroutant ensemble de mots. Pour nous aider, nous avons tranquillement développé des dictionnaires bilingues, des lexiques, des applications de voyageurs et des outils numériques. Mais quand il est sujet d’amour, nous sommes dans l’habitude fatale de croire que nous parlons la même langue que nos partenaires, bien que dans des situations clés, leur façon de traiter des mots est bien sûr tout à fait différente de la nôtre.

5527368292_96a9f06220_z

Beaucoup de langues étrangères sont criblées de ce que les traducteurs appellent des « faux amis » – des mots qui suggèrent fortement qu’ils signifient une chose quand ils signifient en fait une autre. Le mot italien baldo sonne à un anglophone comme « chauve » alors que cela signifie en fait « courageux ». Le mot « monnaie » français peut sembler signifier l’argent alors qu’il se réfère en fait à perdre au change. L’ une des étapes clés pour l’apprentissage avec succès d’une langue étrangère est de s’habituer à l’ actualisation des implications « évidentes de certains mots et de nous forcer à travailler plus dur à déterminer leur véritable signification.

Nous avons besoin de pratiquer quelque chose de très similaire avec nos partenaires. Ici aussi, une langue étrangère est impliquée et des « faux amis » sont monnaie courante, les mots et les phrases dont le sens ne sont pas ce que nous pourrions d’abord supposer réclament le besoin d’un dictionnaire pour nous aider dans la tâche critique de la traduction émotionnelle:

Entrez dans le dictionnaire émotionnel

Moi. Apparent bien-être

Phrase : « Je vais bien »; « Pas de problème ».

Traduction : Il peut être humiliant d’admettre à un autre être humain qu’ils ont le pouvoir de nous déconcerter, de nous blesser et peut-être nous détruire. Aimer quelqu’un signifie à la fois être renforcé et affaibli (« aimer c’est donner le pouvoir à l’autre de nous détruire ») ; placé en l’autre de la miséricorde, car nous devenons (si l’ amour est sincère) fortement tributaire de la bonne conduite, de la gentillesse et de la fiabilité de notre amant. Lorsque cela ne vient pas, nous pouvons choisir de ne pas mettre à nu notre faiblesse. Nous pouvons choisir de dire que tout va bien, non pas parce que c’est le cas, mais parce que révéler nos blessures menace d’augmenter le sentiment encore plus intolérable de la faiblesse et de l’assujettissement. Nos protestations sont bien une tentative, peu convaincante, de prétendre à une solidité et de l’invulnérabilité que notre amour nous a dépouillé.

5984179031_3bcf21316e_z

L’indifférence apparente

Phrase: « J’ai besoin de temps seul. « Je ne veux pas te voir ce week-end … »

Traduction: Etre capable de se plaindre du comportement de quelqu’un exige beaucoup de confiance, la confiance dans le fait que nous ne serons pas moqués, que nous allons être écoutés, que notre blessure sera soignée. Mais quand nous manquons d’une telle foi en l’autre, il peut être beaucoup plus confortable – une fois que nos sentiments sont meurtris – de prétendre que nous ne nous faisons pas beaucoup de souci, que nous sommes vraiment tout à fait indifférent : nous cachons notre tracas. Et pourtant, nous aspirons vraiment à ce que quelqu’un d’assez empathique regarde sous la façade de pierre. Nous avons faim que quelqu’un comprenne ce qui ne va pas en nous – sans avoir besoin de le préciser. Ce serait un signe que nous avons baissé la garde avec un partenaire assez sûr pour nous aimer.

2617435101_dab2bba644_z

Le dégout apparent

Phrase: « Putain, je te hais … ‘

Traduction: Mais non ces mots ne sont pas aussi simples ou rigides. Pour commencer, nous ne disons presque jamais de telles choses à des gens que nous aimons vraiment beaucoup. On ne se permet des mots si forts que lorsqu’on est très proches d’une personne. Deuxièmement, cette sorte de rage est une preuve non d’un simple mépris, mais plutôt d’un immense espoir. Nous ne parlons pas comme cela à nos collègues non seulement parce que nous sommes polis, mais parce que nous ne nous soucions pas assez eux ; nous n’avons pas pris la peine d’avoir des attentes d’eux, ils ne peuvent jamais nourrir la fureur quand ils nous déçoivent. Seulement lorsque la barre d’attente a été trop éprouvée, nous nous permettons de céder la place à la fureur sans bornes. Ce genre de discours courroucé est l’une des marques les plus étranges de l’amour.(haine/amour, un même sentiment puissant ?)

La passive-agression

Phrase: « Ça ne me dérange pas. Tu peux faire ce que tu veux. Laissez-moi savoir ce que tu as décidé…  »

Traduction : Notre autorité sur nos amants est souvent ténue. Il y a tellement de choses que nous aimerions qu’ils fassent et veulent, mais nous ne pouvons pas – malheureusement – les diriger comme des marionnettes. Souvent, le seul recours est de demander sans demander; impliquer sans dire. Il est injuste de nous effaroucher ; nous sommes contre les limites de ce que nous sommes en mesure de contrôler. La passive-agression est ce qui se passe quand nos souhaits dictatoriaux sont tempérées par la réalité égalitaire des relations. Pour la personne en face, il est souvent difficile de savoir ce qu’il se passe. Ils se sentent contrôlés, ils sentent un poids, de la culpabilité, et peut-être un peu de tristesse. Le partenaire passif-agressif a été assez intelligent pour ne laisser aucune trace de la manipulation. En surface, il semble que le partenaire a des options. Mais dans la réalité de la relation, il est évident qu’ils devront simplement faire ce qu’ils ont même pas directement demandé de faire : une forme de chantage affectif.

9948794533_68a2eeef97_z

L’accusation générale

Phrase: « C’est de ta faute. Tu es responsable de TOUT!

Traduction : Quand nous sommes heureux en amour, l’amant est responsable de tout ce beau et bon dans nos vies. Ils deviennent le personnage central autour duquel tourne notre existence. Mais ce privilège apporte avec lui un effet secondaire désagréable, la fois où il y a des problèmes, une inférence est facile à dessiner: que tout ce qui est mauvais est aussi de la faute du partenaire. C’est de leur faute si nous avons perdu les clés, si nous avons oublié un document, si nous ne faisons pas bien notre travail, si nous avons mal à la tête … Comme nous blâmons nos partenaires pour des choses qu’ils ne contrôlent pas, nous les dotons un peu de cette belle, romantique, dangereuse et injuste confiance que les enfants donnent à leurs parents: ce sont eux qui contrôlent le monde. À un certain niveau, nos amants ont appris la responsabilité de rassurer l’enfant anxieux en nous – voilà pourquoi nous les aimons. Mais cette source de force signifie que la partie primitive nous incite à leur faire un peu trop confiance, de les charger d’une responsabilité très lourde conditionnelle de notre bonheur et notre équilibre.

Les cris du corps

Phrase : « Je vais quitter mon travail, partir dans une autre ville et tout repenser. Et nous devrions rompre … »

Traduction : Parfois, les mots ne sont rien de plus que les maux du corps. Le partenaire s’est réveillé à 4h du matin, il n’a pas déjeuné, ils sont malades, etc. Par conséquent, ce dont ils ont vraiment besoin c’est un bon plat de pâtes, un bain chaud et du repos. Parfois, l’intelligence signifie reconnaître les limites abruptes de l’intelligence.

5533809498_d9c5c9ba27_z

La commande de contrôle

Phrase : « As-tu mis la table …?

Traduction : Voilà du contrôle et de la gestion. Une petite dictature intime avec une liste de devoirs à faire. Le désir de contrôler le système (à la maison) est souvent un symptôme d’une peur de perdre son partenaire émotionnellement. On doit se sentir en totale perte de contrôle pour devenir autoritaire. Le véritable message n’a rien à voir avec le fait de mettre la table, sortir les poubelles ou autre. Ce que cela signifie, c’est que l’on sent un manque de confiance et de dévouement du partenaire, nous avons donc recours à exercer un contrôle pratique sur leur vie afin de parvenir à une sorte de contrôle sur ce que l’on veut vraiment: un peu de sentiments et d’émotions. On pourrait arrêter si on se sentait plus rassuré de leur amour. Le contrôle du comportement est une offre d’affection livrée comme un ordre.

la sentimentalité

Phrase: « Je ne voudrais rien changer chez toi …  » Je suis tellement heureuse avec tout ce qu’il est … »

Traduction : La plupart du temps, ce que les gens veulent vraiment dire dans l’amour tendre et sentimental dépasse les mots utilisés. Mais il y a aussi des moments où la surface paraît douce et la réalité est en fait bien plus sombre. Comme Marcel Proust disait: « En amour, c’est celui qui aime moins qui en dit trop ». Le partenaire peut exagérer tout ce qui est pur, simple et bon. Lorsque nous traduisons leurs paroles, nous devrions y voir quelque chose de suspect quand c’est excessif. Très probablement, avec un peu plus d’ ouverture d’esprit et de sang-froid, nous pourrions arriver à discerner les parties les plus sombres de nos partenaires. Dire haut et fort ce que nous désirons plus que tout pour faire de nos rêves une réalité. Mais pour l’instant , nous sommes engagés dans une collusion dangereuse pour garder nos craintes à distance.

4178906235_ac11233983_z

Nous devons apprendre à faire face aux problèmes de traduction émotionnelle aussi sérieusement – et aussi calmement – que nous le faisons pour des langues étrangères. Nous devons supposer que s’unir avec une autre personne, à certains égards peut être apparenté à déménager dans un autre pays où nous aurions besoin d’acquérir un vocabulaire tout à fait nouveau. (Les Hommes viennent de Mars, les Femmes de Vénus)

Dans le futur idéal, nous aurons dans nos oreilles des petits appareils qui se traduiront les paroles des gens pour comprendre réellement ce qu’ils cachent ou ont du mal à exprimer. Nous allons entendre (via nos discrets appareils) non pas ce qu’ils disent ouvertement, mais ce qu’ils tentent de communiquer. Et idéalement ils permettraient une traduction mutuelle.

520507714_3c6e5b84db_o

En attendant cependant, nous devons compter sur notre vigilance native. Quand on se surprend à vouloir faire une déclaration ambiguë, nous devons garder à l’esprit que notre intention est susceptible de ne pas être saisie et entendue. Il y a nécessité de traduire nos propres préoccupations, nos pensées et nos sentiments dans une langue qui est plus compréhensible pour nos amants. Et en même temps, nous faisons l’effort de décoder les messages que nous recevons, nous devons accepter une partie légitime de l’effort de l’amour à interpréter plutôt que d’écouter les paroles de l’autre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.