Les Pays-Bas ferment leurs prisons à défaut d’avoir des prisonniers…

Les crimes et les condamnations sont en baisse…

Cinq prisons aux Pays-Bas seront fermées, décision prise en 2016. Cela fait suite à huit fermetures en 2009 et 19 en 2014. Parce qu’il y a de moins en moins de détenus à mettre dans les cellules, les prisons des Pays-Bas sont tout simplement trop coûteuses à gérer. Ce n’est pas vraiment un mauvais problème à avoir, à moins de faire partie des 1.900 travailleurs de la prison qui perdent leur emploi.

La baisse de prisonniers est en liée à deux facteurs. La première est qu’il y a tout simplement moins de crimes commis. Les taux sont en baisse d’environ 0,9% par an. Ceci dit, comme l’explique le Dutch news, cela signifie 3.000 cellules de prison et 300 lieux de détention pour des jeunes ne seront plus nécessaires en 2021. L’ancien ministre de la Justice Ard van der Steur dit que les crimes graves sont moins fréquents, et que les juges imposent des peines plus courtes pour ceux qui sont condamnés.

3067771-inline-i-1-the-netherlands-keeps-closing-prisons-because-it-doesnt-have-enough-prisoners

Cet excédent a également eu un effet inattendu. Selon le Guardian, la Norvège a le problème inverse: trop de criminels et pas suffisamment de cellules. Donc, en 2015, elle a exporté 1.000 détenus vers les prisons néerlandaises. La Suède est également en fermeture des prisons pour la même raison que les Pays-Bas. Le pays a fermé quatre installations en 2013, dit Quartz, grâce à une baisse de 6% du nombre de détenus au cours des deux années précédentes, en partie car la Cour suprême en 2011 a réduit les peines pour les infractions relatives aux drogues. Pendant ce temps, les États-Unis bénéficient de la plus grande population carcérale dans le monde, avec 2,2 millions d’adultes incarcérés à partir de 2013.

La fermeture des prisons sont de bonnes nouvelles à bien des égards. Cela signifie moins d’argent gaspillé, et signale qu’il y a moins de criminalité. Il laisse également des installations vides qui peuvent être réutilisées, comme une ancienne prison du Colorado qui a été transformée en un centre de logements de transition pour les sans – abri, avec un accent mis sur les anciens combattants sans – abri.

Non pas qu’il soit facile aux Pays-Bas politiquement, de fermer les prisons. Il y a encore de l’opposition au sein du gouvernement. « Si le système était vraiment efficace pour attraper les escrocs, il n’y aurait pas ce problème de cellules vides, dit Neuf Kooiman, MP Parti socialiste au Telegraaf .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.