Publicités

L’outil le plus simple pour créer des produits dont les gens raffolent

L’outil le plus simple pour créer des produits dont les gens raffolent

Qu’ont Airbnb, Google, et Snapchat en commun ? Ils savent comment faire adopter leur produit.

Nous sommes nombreux à être des adoptants tardifs de Snapchat. Quand il est arrivé en 2011, son public cible, des étudiants, voulaient du « chat » avec des photos qui ne duraient que quelques secondes.

Heureusement pour Snapchat, des millions d’autres ont été avertis. Ils ont découvert un emploi que Snapchat pouvait remplir. Alors que les applications de photographie portaient leur attention sur la nécessité présumée d’être de haute qualité, belle, et permanente. Snapchat nous a montré qu’il y avait un marché complètement contraire. Ses photos sont stupides, non partageables, et éphémères.

Les développeurs de Snapchat ont proposer un « usage » à leurs clients qu’ils voulaient eux: créer un personnage privé qui soit authentique et dans l’instant, et que vous ne pouviez pas partager avec vos amis. Ceci est une subtile, mais importante, différence de l’usage que les gens attendent, disons, Facebook ou Instagram étaient pour: créer un personnage mis en scène pour vos groupes sociaux d’Internet, découvrable par des inconnus virtuels.

Identifier les usages des gens fait adopter votre produit pour la base des tâches à accomplir, théorie de l’innovation introduite par Clayton Christensen. En 2011, Christensen a partagé une histoire simple sur un milk-shake qui est convaincante. Son client, McDonald, voulait améliorer les ventes de leurs milkshakes. Ils ont commencé par la création de personna typiques de l’acheteur de milk-shake. Un personna est un outil de conception pour aider une équipe à obtenir un sujet à qui ils adressent la conception En général, c’est une matrice d’informations sur l’acheteur, ses données démographiques, psychographiques, son statut social, son titre de poste, et ainsi de suite. Malheureusement, tout le monde achète des milk – shakes, donc plus ils apprenaient à propos de chaque acheteur, moins ils savaient comment améliorer un milk- hake. Quand ils ont déplacé leur réflexion et ont commencé à se demander ce qui était à l’origine un client acheteur de milk-shake, il est devenu très clair sur comment il pouvait être amélioré.

Par exemple, vous pourriez en acheter un pour vous rassasier et vous occuper sur un long trajet, ou pour faire plaisir à votre enfant, comme un dessert après un film. Chacun d’entre eux ont des usages très différents avec des critères différents, mais l’acheteur pourrait être la même personne exacte dans les trois cas.

Pendant plus d’une décennie, la plupart des concepteurs et des chercheurs de conception ce sont concentrés sur des personas, avec l’idée que par la compréhension des données démographiques, psychographiques, et les segments du public cible, ils soient en mesure de concevoir de meilleurs produits pour eux.  Aujourd’hui, plusieurs sociétés de logiciels, tels que Airbnb et Google, se rendent compte que les grands produits correspondent à des problèmes, pas aux gens.

Mais la plupart de ce qui avait été écrit sur l’usage à faire appliquer au milk-shake ne s’appliquait pas forcément à toutes les entreprises.

VIDÉO: KIM KARDASHIAN PEUT AVOIR CRÉÉ LE MEILLEUR PRODUIT

LE CADRE

Alors qu’il est évident que vous devriez souvent parler à des clients pour essayer de comprendre leurs motivations, il n’est pas évident que ce soit le meilleur outil pour le faire.

Pour le processus, on a créé le concept d’histoires d’usage, un processus axé sur les situations, les motivations et les résultats. Chaque fois qu’on pense à la façon d’apporter des améliorations, à nos produits, à la conception, à la recherche, les équipes de marketing salignent sur cette simple déclaration:

La déclaration: [Lorsque _____] [Je veux _____] [donc je peux _____]

« Quand ____ » met l’accent sur la situation, « Je veux ____ » se concentre sur la motivation, et « donc je peux ____ » met l’accent sur les résultats.
Lorsque les équipes sont d’accord sur la situation dans laquelle les gens rencontrent un problème à résoudre, comprennent la motivation pour le résoudre, vous pouvez être sûr que vous construisez une caractéristique précieuse ou un produit pour vos clients.

Par exemple, l’histoire de l’emploi de Snapchat en 2011 pourrait avoir été:

Lorsque je rencontre quelque chose de fou / incroyable / personnel, je tiens à partager ce moment seulement avec les bonnes personnes et durant la bonne quantité de temps, donc je peux partager ma vie sans me compromettre publiquement ou professionnellement. Ceci est également la raison pour laquelle les gens ont tendance à documenter une grande soirée sur Snapchat au lieu de Facebook.

Pendant ce temps, une histoire d’usages s’est ajoutée en 2017, Snap est sur le point de s’orienté vers les entreprises:

Lorsque je suis en train d’utiliser Snapchat pour atteindre un public plus jeune , je veux savoir combien de ces téléspectateurs ont testé mon produit afin que je puisse justifier mes dépenses publicitaires.

Vous pouvez voir comment remplir cette déclaration peut provoquer des idées différentes de ce qu’est un personna pour des annonceurs Snapchat : les marques grand public ciblant les 21 à 35 ans.

Les histoires d’usages obligent les équipes à comprendre leur problème si bien qu’ils peuvent les capturer dans un format concis. Cela signifie que le produit est une solution, un résumé du problème est donc une action pour toutes les équipes de conception et d’ingénierie.

L’histoire des usages fait partie d’une page mémoire, nous en créons une pour chaque projet (télécharger une copie du modèle ici ). Elle est simple et doit être complétée en une page A4 imprimable. Si vous souhaitez une plongée profonde dans la façon dont nous avons adopté les tâches à accomplir, la méthodologie, téléchargez une copie gratuite de notre livre.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :