Un emballage à base de lait comestible serait bien plus efficace que le plastique

Le plastique utilisé pour l’emballage est un produit étonnant: phénoménalement peu cher, polyvalent dans ses utilisations (rigide, souple, rugueux, lisse, assez épais pour contenir des liquides ou suffisamment mince pour être déchiré à la main). Voici comment on pourrait bien le remplacer…

C’est également, pour être honnête, une catastrophe quasi totale pour l’ environnement. Il nécessite d’énormes quantités de pétrole pour le produire, dont l’extraction est meurtrière pour l’environnement. Très peu d’entre eux peuvent être recyclés et même dans le recyclage  il nécessite une grande quantité d’eau et d’énergie. Il est extrêmement résistant à la décomposition et stagne dans les décharges (ou océans) pour de nombreux siècles avant même de commencer à se décomposer. En fait, on estime que d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan que de poissons.

De nombreuses entités publiques et privées commencent à sévir contre certains usages du plastique :les bouteilles d’eau, par exemple, sont maintenant faites avec un plastique beaucoup plus mince (donc moins de quantité), et de nombreux États ont commencé soit taxer ou à interdire purement et simplement l’utilisation de sacs en plastique.

Mais dans l’ emballage alimentaire, le plastique est encore largement utilisé, parfois à l’ excès: penser, par exemple à un paquet de fromage, qui est livré dans un sac en plastique. Dans ledit sac en plastique il y a des bâtonnets de fromage emballés individuellement, encore une fois, en plastique. Des chercheurs de l’USDA ont créé quelque chose qui pourrait peut-être valoir beaucoup mieux. En tant que scientifiques, ils optent pour des films à base de caséine. Précis, mais pas accrocheur. Des emballages à base de lait.

Ces nouveaux emballages sont assez souples, comme le plastique, et sont fabriqués à partir de la caséine des protéines qui se trouvent dans le lait. Utiliser la caséine comme plastique n’est pas vraiment une idée nouvelle : en fait, ce n’est pas expérience scientifique rare pour les enfants.

Mais les films particuliers créés aujourd’hui par l’USDA vont bien au-delà de ce que vous pourriez avoir fait à l’école, en matière de qualité. Ils sont, disent les chercheurs, jusqu’à 500 fois mieux que les plastiques conventionnels pour la protection d’un produit alimentaire contre l’oxygène, un élément majeur de décomposition. Cela signifie que ces milkwraps pourraient beaucoup mieux conserver la nourriture fraîche que les plastiques destructeurs habituels. Ils sont beaucoup plus biodégradables que d’autres matières plastiques, se décomposant facilement dans les décharges.

Encore plus amusant: ces milkwraps sont totalement comestibles, et les chercheurs notent qu’il serait assez facile de les imprégner de plusieurs caractéristiques. Les milkwraps futurs pourraient être aromatisé de diverses manières, ou pourraient avoir des vitamines et des minéraux ajoutés pour les faire fonctionner en tant que suppléments. (À l’heure actuelle, les chercheurs disent,qu’ils ont très peu de saveur).

Les chercheurs ont l’espoir d’obtenir ce produit pour les magasins d’ici trois ans seulement : dans un proche avenir, vous pourriez ne pas avoir à déballer votre bâtonnet de fromage du tout: vous auriez du fromage enrobé dans un milkwrap, vous permettant de réduire vos déchets.

Regardez aussi l‘initiative de Nestlé allant dans ce sens.

Cette séquence ne pourrait donc plus être comique !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s