Publicités

Archives quotidiennes : 5 mars 2017

Thomas était un avocat accompli et affable qui était inquiet de sa consommation d’alcool. Quand il est allé consulter un psy, sa consommation de vin tournait jusqu’à six ou sept verres par nuit, et il commençait à se cacher de sa famille et à en ressentir les effets dans son travail. En discutant de stratégies de traitement il se découragea car au fil des rende-vous, sa consommation d’alcool était totalement la même. »Je ne vais pas y arriver. Je suppose que je n’ai pas la volonté « . John, quant à lui, a suivi le même parcours et a réussi, non pas à se sortir de l’alcoolisme, mais à accepter qu’il avait cette « faiblesse » comme support immédiat à ses émotions. Faisons la lumière sur celle que l’on croit au coeur des solutions…

Lire la suite

Publicités
12/12
%d blogueurs aiment cette page :