Que mangent les millenials ? Le caddie des consommateurs de demain

La dernière étude réalisée par Kantar WorldPanel / TNS et ShakeupFactory pour Food is social amène des pistes pour le moins intéressantes… Avec 2,3 milliards de Millennials éparpillés sur la planète dont 1/3 de cette population active et la moitié en 2020, ces acteurs de la consommation de demain sont surveillés par tous. Les médias, les services et les annonceurs n’ont qu’une seule idée en tête, mieux les connaître pour mieux les servir.

L’étude montre bien une différence générationnelle. Le repas, par exemple, est un rituel qui a évolué. Désormais la structure du déjeuner ou du dîner se concentre autour d’un plat unique avec soit une entrée ( 17%), du fromage (30%) ou un dessert (67%). L’apéritif, quant à lui, se transforme en apéro dînatoire faisant office de plat principal.

Cette évolution engendre une tendance qui s’est accentuée sur la dernière décennie. Les produits plaisirs sont recherchés avec une tendance pour des goûts doux avec une consommation élevée de céréales, biscuits, pâtes à tartiner, boissons sucrées, billes chocolatées, bières, rhum et les marques liées à l’enfance. A cela, s’ajoute la recherche de l’immédiateté et de la praticité au travers des plats préparés, pain de mie, et les indétrônables pâtes fraîches. On n’oublie pas les basiques qui ont toujours la côte avec les pâtes et sauces, aides à la pâtisserie, le poulet et les pâtes à tarte.

Les produits sains en tête de gondole

Plus le discours est vrai et décalé, plus une marque qui vend des produits bio ou végétaux séduira les millennials. Et surtout si elle propose des tisanes, des compotes ou des céréales. Et plus les offres d’une marque répondent à ces critères, plus elle séduira. Par exemple Michel et Augustin, Innocent ont les faveurs des jeunes.

Et pour être sûr qu’ils vont bien remplir leur panier, il faut être capable de répondre aux différents modes de courses. L’étude explique qu’ils font leurs courses moins souvent et dans des lieux différents. Les circuits de proximité, les enseignes spécialisée (Picard, Biocoop, etc) et le drive ont actuellement leur préférence… Mais une question reste en suspens : savent-ils encore cuisiner ?

10287 10288 10289

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s