Publicités

Archives quotidiennes : 19 mars 2017

Urapmin, une communauté éloignée dans les montagnes de Papouasie-Nouvelle-Guinée, n’a pas d’électricité dans l’un de ses sept villages. Les gens là-bas, aussi appelés Urapmin, n’ont aucun moyen stable de gagner de l’argent. Ils construisent leurs maisons en matériaux qu’ils trouvent dans la forêt tropicale qui les entoure, et ils jardinent et chassent pour se nourrir… Quand Joel Robbins, anthropologue, vivait là-bas, la communauté avait une population d’environ 400 personnes, et on ne parlait que de seulement quelques-unes d’entre elles, ces gens dont les gens parlent beaucoup. Un homme, nommé Kinimnok était un arrogant. Il se vantait souvent, il était fort, et sujet à des crises de colère. La plupart des Urapmin avaient tendance à garder leurs succès pour eux-mêmes, ils sont d’une nature calme, et jamais n’exprimaient ouvertement la colère, de peur d’être rejetés par les autres. Les manières de Kinimnok était tout à fait « non-Urapmin« , non-conformes. Les Urapmin obtenaient presque toute leur nourriture de leurs…

Lire la suite

Publicités
11/11
%d blogueurs aiment cette page :