Se réveiller dans des endroits étranges : le zine pour parcourir le monde

La photographe Juliana Tan a un projet : Se réveiller dans des endroits étranges, un fanzine documentant son année et demi sur la route dans 9 pays et 33 villes. Ses photos sont superbes et on veut son zine !

zine

Qu’est-ce qu’un zine ? Eh bien pour commencer, ce n’est ni un livre ni un magazine. C’est quelque part entre les deux. L’absence de définition libère de faire quelque chose de plus expérimental et de créer une expérience de lecture différente.

Le zine est conçu par Donotdesign.  La conception finale comporte 67 images et une écriture du journal de voyage qui sont condensés en cinq chapitres uniques. Ils sont liés par un matériau spécial. Ce matériau permet au lecteur de réorganiser les chapitres de n’importe quelle façon qu’ils veulent. Par conséquent, il n’y a aucun moyen fixe de voir ou d’afficher le zine. Le spectateur décide de sa propre version du voyage.

Le zine comprend aussi des cartes postales et des photos de la photographe. Cartes postales envoyées pendant le trip. Il y a aussi des pages qui sont assez grandes pour être affichées sous forme de tirages et accrochées au mur. Dans l’ensemble, le zine est plus grand, plus profond et plus grand que la somme de toutes ses parties.)

LA PHOTOGRAPHE

Juliana Tan est une journaliste basée à Singapour et photographe professionnel.

Sa capacité à éclairer ses sujets par ses images dans des publications telles que The New York Times, le Financial Times, Condé Nast Traveler, ainsi que pour Western Union, Rolls-Royce, United Overseas Bank, groupe PURE et bien d’autres, en font une référence en terme de témoignage de voyages.

En 2012, Juliana a été nommée dans le top 10 photographes émergents à Singapour par platform.sg. Elle est photographe vedette pour Canon EOS world (Singapour) et lauréat du prix de la subvention (photo story) Prix international de photographie en 2013, à Kuala Lumpur. Ses films ont été projetés dans de nombreux festivals de films, y compris DocuWest Film Festival (Colorado, États-Unis), au 3ème Salaya Documentary festival (Thaïlande), 6 Documentaires au Indie festival (Singapour) dont ses documentaires exceptionnels.

Sans affectation, Juliana aime explorer de nouvelles villes pour en apprendre davantage sur l’histoire et la culture. Suivez son travail ici et ses aventures de voyage ici.

Et pour financer son zine ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s