La fashiontech : les vêtements de demain seront ainsi, Ab[Screenwear]

Cette saison, la NYFW a accueilli parmi ses participants une nouvelle marque qui mélange fashion et technologie : Ab[Screenwear]. Créée en 2016 par Olya Petrova Jackson, la marque a pour objectif de remodeler la nature du lien établi entre les gens et la technologie, et cela en considérant le vêtement comme un outil technologique. Bien loin d’une simple vision “gadget” des vêtements technologiques, Petrova Jackson créé d’élégantes pièces de fashion-tech. 

Abscreenwear_Marfa10

L’histoire d’Olya Petrova Jackson avec la technologie se fonde sur un lien très intime. En effet, la créatrice elle-même admet que lorsqu’elle a intégré l’école de mode de Parsons, elle entretenait une relation monogame avec son smartphone Et, visiblement, c’est ce qui a éveillé son envie de rendre le lien avec la technologie moins froid et insensible, mais plus comparable à un contact physique avec la peau : d’où le vêtement. Dès lors, Petrova Jackson a tenté d’établir une nouvelle manière d’interagir avec la technologie à travers la mode, en constituant une intimité entre les gens et la technologie.

Je pense que mon premier contact avec la technologie a été moins technique. Je m’intéresse vraiment au code, mais ma compréhension de la technologie est plutôt physique.”

Elle lance donc en 2016 Ab[Screenwear] où elle exploite l’union potentielle entre les matériaux traditionnels du monde du luxe tels que la laine, le cachemire ou le cuir – ce qu’elle désigne comme “le monde sensuel matériel” – et le polyuréthane dichroïque – “LE nouveau matériau intelligent de nos vies virtuelles”. Ayant fait ses armes auprès de Ralph Lauren et Maiyet, Petrova Jackson est habituée à l’usage des matériaux habituels du luxe. Selon elle, le meilleur moyen de résoudre la question d’un contact trop insensible à la technologie est de considérer le corps lui-même comme un écran. Sa manière d’y parvenir repose donc sur la création d’une extension mécanique du corps qui reste fidèle à la réalité sensuelle et chaleureuse. En guise de quintessence de sa réalisation, on peut évoquer sa veste faite en polyuréthane dichroïque brillante qui est à la fois très colorée et très technique : elle possède des poches si fines que l’on peut manier son téléphone portable ou sa tablette à travers elles.

Dès lors, ses inspirations puisent à la fois dans le monde humain et virtuel. Elle s’intéresse par exemple beaucoup aux systèmes de communication corporels passant ou non par la parole. Mais elle utilise également les interfaces des écrans, les règles et les défauts des processus électroniques qui nous sont familiers. Mélangeant ainsi ces éléments, ces inspirations lui permettent de créer sa technologie dite “intime”.

Au-delà de cela, si on pense aux avancées en matière d’interactions nouvelles avec la technologie, le sms et la commande par bouton relèvent presque de l’archaïsme lorsqu’aujourd’hui on pense à l’interaction orale et gestuelle, nous n’anticipons certainement pas aux relais nécessaires lorsque les conditions auront évoluer : que se passera-t-il pour la commande vocale lorsqu’il y aura beaucoup de sons autour de soi, que se passera-t-il lorsque le virtuel se mêlera à la réalité et permettra aux machines de distinguer le vrai du faux…

Toutes ces questions ne sont aujourd’hui pas abordées et c’est probablement la relation intime avec le vêtement qui prendra le relais.

« J’ai commencé Ab[Screenwear] comme créatrice, avec une expertise concernant les corps, la conceptualisation et la conception de vêtements, non pas comme technologiste. Selon moi, l’esthétique du vêtement et sa sensation au toucher sont aussi importantes que sa fonctionnalité. La forme renvoie à du contenu, le medium est un message. J’ai beaucoup de respect et d’amour pour le corps et, en tant que créatrice, il en va de ma mission de lui apporter la meilleure sensation au toucher et du confort de manière à ce que la personne qui portera mon vêtement se sente super bien. S’il y a bien une chose que je refuse c’est d’abîmer le corps des gens ou de le compromettre, ce qui semble être très en vogue dans l’industrie fashion ces derniers temps. Je veux que le corps s’illumine grâce à mes vêtements, pas l’inverse. »

//platform.instagram.com/en_US/embeds.js

« Le dichroïque que nous utilisons actuellement pour nos créations sont des écrans tactiles directement utilisables : vous pouvez utiliser votre téléphone au travers des panneaux latéraux des vêtements. Les pièces de Ab[Screenwear] sont stratégiquement conçues en gardant cela à l’esprit (des doubles poches, des panneaux latéraux etc.) qui permettent cet usage. L’utilisation des matériaux dichroïques n’est pas une innovation en soi, mais l’usage que j’en fais est une des nombreuses possibilités offertes par ce matériau. En fait, je perçois plus ma marque comme l’iPhone 1 de 2007, avant que les autres téléphones aient suivi, accompagnés d’incroyables évolutions techniques. On assiste actuellement à l’aurore des écrans flexibles et le Screenwear n’en est encore qu’à ses débuts. Plus tard, je continuerai à explorer les écrans flexibles, les interfaces sans fil et les nouveaux haptiques, pour faire passer le Screenwear du statut de concept fashion à celui de produit technologique. J’imagine Screenwear comme une nouvelle interface, tout aussi réactive qu’un téléphone ou un écran d’ordinateur. Tandis que nous avançons sur Screenwear, nous aimerions être au premier rang lorsque les innovations technologiques seront disponibles. Screenwear, un prêt-à-porter où la mode de qualité fait corps avec la technologie.  

Découvrez son site génial niveau expérience utilisateur, et suivez sur Instagram.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s