Le premier mensonge que tous les Millenials croient (et qui ruinent le bonheur)

Les millenials ont grandi dans des circonstances uniques. La technologie que nous utilisons et nous tenons pour acquise aujourd’hui a été nouvellement développée. Des choses comme Internet, les téléphones mobiles et les courriels ont vraiment décollé. Parallèlement à ces avancées technologiques, il y a eu un meilleur marketing.

La publicité, bien faite, oblige les gens à agir. Et quand Millennials découvraient les joies de l’enfance, ils étaient exposés à un excellent marketing, différent de ses prédécesseurs en termes de portée omniprésente. Les enfants de tous âges ont vu des images séduisantes et ont été biberonnés à des idéologies fantastiques sur la façon dont divers produits transformeraient leurs vies. Le bombardement constant de la publicité a eu un impact négatif sur leur bonheur.

Une étude de Gallop a révélé que 70% des Millennials sont désengagés du travail. Aucune de ces personnes ne s’identifie à l’implication et à l’enthousiasme dans leur travail. Et parce que d’autres études indiquent que le contentement dans la carrière de quelqu’un est directement lié à sa satisfaction dans la vie, il est logique de supposer que la plupart des millenials soient malheureux. Beaucoup de millenials sont malheureux pour une raison: ils sont influencés par un mensonge profondément ancré dans les valeurs.

Le seul mensonge que tous les Millennials croient et qui les laisse malheureux c’est croire que posséder un objet matériel créera un effet bénéfique.

Les millenials ont eu un lavage du cerveau par la publicité. En fait, une étude a révélé que jusqu’à 80% des étudiants ne peuvent pas distinguer la publicité entre elles et une news. Et ce n’est pas de leur faute – l’intégrité des organisations d’information traditionnelles a chuté au cours des années et le marketing a beaucoup plus d’outils pour créer des impressions réelles que par le passé.

Tout cela crée un solide mythe selon lequel posséder une chose créera un changement magique. Des millenials ont grandi dans un monde qui leur a dit: « si vous possédez X, alors vous gagnerez Y. »

Les millenials pensent depuis leur enfance que porter, par exemple, une paire de belles baskets griffées, les feront sauter plus haut et marquer plus de paniers.

Des millions de personnes ont lobotomisées pour penser que la prise de suppléments et l’utilisation de produits stimulants révéleront comme par magie des abdominaux en béton (ceux promis par le mannequin de la pub). Les yogis pense que l’achat de T-shirts Spirituels et le port d’un équipement Lululemon les rapprocheront de l’illumination. D’autres imaginent que lire des livres d’autoassistance – plutôt que de consulter un thérapeute – va en quelque sorte fabriquer une meilleure estime de soi. Toutes ces pensées sont des mensonges conçus pour créer et maintenir le malheur.

Lorsque les gens sont convaincus que les biens matériels peuvent créer des changements positifs, ils deviennent paresseux et complaisants. Ils pensent que consommer de plus en plus est la réponse à tous les problèmes et à des sentiments inconfortables, entraînant un cycle sans fin de consumérisme mélancolique et insensé pour assouplir temporairement les vides émotionnels.

Que faire?

Reconnaître notre conditionnement. Augmentez notre connaissance lorsqu’on est guidé selon les normes culturelles et davantage écouter nos propres besoins. Plus on parvient à se séparer de ces pensées et de ces impulsions par rapport à la société, plus nos croyances illogiques deviennent claires.

Connaître la vérité. Les possessions matérielles ne nous donneront pas de pouvoirs magiques,ne modifieront pas les aspects importants de nos expériences ou ne nous apporteront pas du bonheur. Au mieux, elles nous apporteront un plaisir temporaire. Nous devons arrêter d’essayer de prendre des objets pour combler des trous émotionnels.

Se discipliner soi-même et revenir à nos valeurs. Si nous valorisons l’estime de soi et la confiance réelle, mieux vaut commencer un travail concret sur l’auto-développement.

Concernant la santé physique, arrêtons d’acheter des pilules et commençons à nous discipliner avec une hygiène de vie. Il n’est pas nécessaire de perdre du temps à continuer à se sentir malheureux comme le hamster qui court dans une roue circulaire vers un bout de fromage qu’il n’attrapera jamais.

Une longue conférence très enrichissante à écouter sur le sujet (vraiment, ça en vaut la peine) :

Nous devons surmonter les mythes et les mensonges de notre culture et commencer à réclamer le pouvoir que nous possédons vient lorsque nos actions sont alignées sur nos valeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s