Détours du monde

Qu’est-ce qu’il y a dans le rouge à lèvres ? La science derrière la façon dont le maquillage est fait

L’Ancorotti Cosmetics d’Italie a réduit la production de rouge à lèvres à un bel art.

L’élaboration de base d’un rouge à lèvres est constitué d’huiles naturelles ou industrielles, qui le rendent crémeux et humide. Les cires constitueront sa structure centrale et aideront la couleur à adhérer aux lèvres. Et des produits chimiques antioxydants sont utilisés pour prévenir la décoloration. « Nous mélangeons ces ingrédients ensemble dans un bécher de 200 grammes, les chauffons à 85°C et attendons que la formule remonte à température ambiante », dit Sanzanni. « Cela nous aide à vérifier si les ingrédients se fondent correctement ou, au lieu de cela, ils se stratifient ».

La rouge à lèvres peut être un symbole de beauté, mais il faut de la science et des machines sophistiquées. « C’est essentiellement un laboratoire scientifique », déclare Lucia Sanzanni, 30 ans, technicienne chez Ancorotti Cosmetics. Fondée en 2009, Ancorotti est spécialisée dans le rouge à lèvres, le mascara et l’hydratant. Il les fabrique dans ses installations à Crema, en Italie et à Baddi, en Inde, et a réalisé un chiffre d’affaires de 72 millions d’euros (£ 61 millions).

Andrea Frazzetta

Chaque produit commence sous forme d’un mélange d’huiles et de cires. Il est développé et testé jusqu’à un an avant d’être prototypé. La formule est ensuite produite à l’échelle industrielle par une machine qui produit 625 à 750 rouges à lèvres par heure, soit 5 000 à 6 000 par jour.

La prochaine étape consiste à ajouter de la couleur. La formule et les pigments colorés sont versés dans une machine à trois cylindres qui les agite pour créer un mélange homogène.

« Parfois, des fragments de perles sont ajoutés à la formule pour donner au rouge à lèvres un aspect brillant », explique Sanzanni. Le mélange est ensuite transféré dans un bécher et chauffé sur un brûleur, tout en étant agité par un mécanisme magnétique.

Andrea Frazzetta

Après refroidissement, une petite quantité de mélange est déplacée vers un appareil qui vérifie la température de fusion du produit. « Nous l’appelons « la machine de point de chute », dit Sanzanni. Une petite quantité de formule est placée dans la machine, qui la chauffe de deux degrés par minute – jusqu’à un maximum de 50°C. Lorsque le mélange commence à goutter, il a atteint son point de fusion. « Nous devons établir cela afin de commercialiser le rouge à lèvres dans différents pays », dit Sanzanni. « Connaître la température de fusion est essentiel lorsque nous commençons sa production industrielle ».

Andrea Frazzetta

À la suite d’un « essai pilote » – dans lequel cinq kg de mélange sont produits et testés à nouveau pour la stabilité, la couleur et la réaction à la chaleur – le rouge à lèvres peut entrer en production industrielle. Les machines industrielles d’Ancorotti chauffent 25 kg de produit à une température de 10°C au-dessus de son point de fusion, ce qui l’entraîne à s’écouler dans les moules en silicone ou en métal en dessous. « L’ensemble du processus est automatisé », dit Sanzanni.

Une fois que le rouge à lèvres fondu est versé dans des moules et placé dans un congélateur pendant dix minutes, un bras robotique les enlève et les place dans des tubes prêts à être emballés
Une fois que le rouge à lèvres fondu est versé dans des moules et placé dans un congélateur pendant dix minutes, un bras robotique les enlève et les place dans des tubes prêts à être emballés
Andrea Frazzetta

Le type le plus populaire? « Tout dépend du pays et des tendances », explique le directeur marketing Erika Romeo. « Actuellement, les clients préfèrent les rouges à lèvres longue tenue et mats ». Bon à voir une industrie du rose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s