Bluesky : une carte des arbres et des plantes à pollen, responsables des allergies

Une carte de plus de 280 millions d’arbres dans tout le pays a été utilisée pour créer les premières cartes haute résolution des plantes et des arbres allergènes de Grande-Bretagne. En détaillant l’emplacement des plantes clés et des arbres connus pour produire du pollen qui peut déclencher des allergies et de l’asthme, les cartes ont été produites, en utilisant les données de Bluesky’s National Tree Map, à l’Université d’Exeter en collaboration avec le Met Office. Les cartes sont conçues pour aider les sujets sensibles au rhume des foins ou qui souffrent d’asthme à prendre des décisions concernant leur état et donner aux médecins un meilleur aperçu de l’impact de la pollution atmosphérique sur l’asthme et d’autres conditions.

La Bluesky National Tree Map (NTM) identifie l’emplacement de plus de 280 millions d’arbres dans tout le pays, détaillant leur hauteur et leur couverture sur le territoire. En collaboration avec les données de la Commission des forêts et du Centre d’écologie et d’hydrologie, membre du Conseil de recherches sur l’environnement naturel (NERC), la NTM a été utilisée pour élaborer des cartes haute résolution de douze types de végétation clés qui se trouvent au Royaume-Uni et surveillées par Le Réseau britannique du pollen. Les cartes de 1km par 1km ont été produites pour l’ensemble de la Grande-Bretagne avec des résultats plus détaillés et ciblés présentés pour Londres.

« Ces cartes constituent une étape vers une prévision du pollen au niveau des espèces », a commenté le Dr Rachel McInnes, chercheur honoraire au Centre européen pour l’environnement et la santé humaine, une partie de l’école de médecine de l’Université de l’Exeter. « Le pollen peut avoir un impact sérieux sur le bien-être de ceux qui ont le rhume des foins ou de l’asthme et, en travaillant en faveur des prévisions localisées, les personnes vulnérables peuvent mieux planifier leurs activités et gérer leur état ».

« L’étude des cartes montre des résultats intéressants », a ajouté Rachel Tidmarsh, directrice générale de Bluesky. « Par exemple, les personnes allergiques au bouleau, à l’aulne ou au chêne devraient peut-être éviter Brighton et Blackpool pour leurs vacances, alors que ceux pour qui les noisetiers et les frênes provoquent des éternuements peuvent vouloir éviter le sud ! ».

Les cartes, produites à l’aide des données Bluesky NTM, ont été publiées pour coïncider avec de nouvelles recherches qui montrent que l’exposition au pollen peut augmenter les admissions hospitalières pour cause d’asthme en quelques jours d’exposition. Environ 80% des personnes souffrant d’asthme ont également une allergie au pollen, et au Royaume-Uni, environ 10% de la population adulte est affectée par l’asthme.
On estime que l’asthme coûterait à l’économie britannique environ £ 6 milliards par an, avec un coût direct pour le service national de santé (NHS) de £ 1 milliard. Selon le NHS, les maladies liées à l’asthme entraînent 50 000 hospitalisations par année et plus de 1 200 décès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s