Cette carte montre combien vous devez gagner pour louer un appartement aux États-Unis

En moyenne, vous devriez gagner 21,21 $ l’heure pour louer un T2… Et c’est pire dans les grandes villes.

Si vous travaillez dans une profession qui connaît la croissance la plus rapide aux États-Unis, en tant qu’assistant de soins personnels aux personnes âgées et handicapées, vous gagnerez probablement un peu plus que le salaire minimum. Mais ce n’est pas suffisant pour se permettre une location d’un 2 pièces dans tout le pays. Dans plus de 99% des états américains, ce n’est même pas suffisant pour avoir une chambre à un prix abordable.

Un nouveau rapport de la Coalition nationale pour le logement à faible revenu décrit le salaire qu’un travailleur à temps plein doit avoir pour qu’un appartement ou une maison de location modeste soit abordable dans chaque état aux États-Unis (« abordable » est défini comme une dépense représentant moins de 30% du revenu pour les coûts de logement). En moyenne, vous devriez vous faire 21,21 $ de l’heure (soit 19€ de l’heure) pour louer un 1 pièce voir deux pièces et 17,14 $ (15€ de l’heure) pour un studio. Le salaire américain moyen est de 16,38 $ de l’heure et le salaire minimum fédéral est de 7,25 $…

Alors que le coût du loyer a augmenté, les salaires n’ont pas suivi le rythme. Entre 2007 et 2015, le loyer médian a augmenté de 6%, ajusté pour l’inflation; Le revenu médian des ménages locataires a augmenté de 1%. La situation est pire dans certaines villes. À San Francisco, par exemple, alors que la ville se divise en un salaire minimum de 15 $ par heure (actuellement à 13 $, et qui devrait augmenter de 14 $ le 1er juillet), quelqu’un devrait gagner 58,04 $ l’heure pour se procurer une modeste chambre à T2 à prix raisonnable. Dans l’ensemble de la Californie, le « salaire de logement » nécessaire pour se permettre une chambre ou un T2 est de 30,92 $ l’heure. Au salaire minimum, cela se traduirait par un travail de 118 heures par semaine.

Les programmes fédéraux d’aide au logement sont sous-financés, mais le rapport indique que les ressources ne manquent pas : le pays dépense environ 200 milliards de dollars chaque année pour les subventions au logement. C’est seulement que la majorité de cela va aux riches sous la forme de déductions fiscales sur les paiements hypothécaires. 83% de l’argent que le gouvernement consacre au logement s’adresse aux ménages qui font plus de 100 000 $ par an, et plus des trois quarts vont aux familles qui gagnent plus de 200 000 $. Une proposition maintenant au Congrès: réduire les déductions pour ceux qui gagnent le plus, et utiliser les économies pour aider les 55 millions de foyers qui gagnent moins de 50 000 $ par année pour offrir un endroit pour vivre, en particulier aux 20 millions d’Américains qui vivent maintenant dans la « pauvreté du logement », ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas se permettre d’acheter suffisamment de nourriture, payer des factures médicales et donc vivre…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s