L’application qui vous alerte si vous commencez à sentir mauvais

Les développeurs japonais disent que leur dispositif pourrait aider à mettre fin à « sumehara » ou « le harcèlement de l’odeur », par ceux qui troublent collègues avec leur odeur corporelle.

Inquiet que votre odeur corporelle soit hors de contrôle, et suspecter vos collègues d’être trop polis pour dire quoi que ce soit à ce sujet? Maintenant, il y a une application pour ça aussi.

Une société japonaise de technologie a commencé à vendre un dispositif qui permet aux gens de s’auto-tester via trois catégories d’odeur.

lectures de haute sueur affiche un message au téléphone du propriétaire: « immédiatement des soins est nécessaire. »

Le détecteur de poche, qui ressemble à un magnétophone, se connecte par Bluetooth à une application smartphone qui potentiellement divulgue les résultats  de mauvais augure d’une manière appropriée discrète.

Konica Minolta, l’entreprise précédemment connu pour la production d’appareils photo et imprimantes, estime qu’il y a un marché pour le vérificateur d’odeurs au Japon parce que les gens sont « particulièrement sensibles à l’odeur « .

Il y a même un mot en japonais pour le comportement des employés de bureau qui offensent les autres avec leurs odeurs nocives – sumehara.

Le vérificateur portable odeur corporelle, Kunkun du corps, prend son nom du mot japonais pour sniff. Les résultats sont envoyés au téléphone du propriétaire.
Le vérificateur portable odeur corporelle, Kunkun du corps, prend son nom du mot japonais pour sniff. Les résultats sont envoyés au téléphone du propriétaire. Photo: Daniel Hurst pour le Guardian

Lors d’un événement de lancement à Tokyo jeudi, ce journaliste a découvert les conséquences inévitables de 30 minutes de marche au soleil d’été torride pour se rendre à la salle.

Un contrôle a révélé des odeurs de sueur assez i,portantes . « Soins immédiatement nécessaires », l’application a averti dans un message sur la page de résultats.

Cependant, il n’y avait rien détecté dans la catégorie kareishū – qui se traduit par l’odeur de vieillesse, souvent associée à la substance 2-nonénal.

A VOIR AUSSI : Petit guide des mauvaises odeurs

Daisuke Koda, qui est la tête de l’incubateur au centre d’innovation d’affaires Konica Minolta au Japon, a dit que l’idée est née après une discussion qu’il a eue avec plusieurs collègues de sexe masculin, âgés de 40 ans, il y a deux ans.

Ils discutaient de la chaleur d’été de plus en plus intense et se confiait à l’autre parfois qu’ils avaient peur de leur odeur.

« Nous avons cherché un dispositif pour mesurer l’odeur de corps, pour constater qu’il n’y avait aucun appareil pour alerter des différents types d’odeurs » a déclaré Koda au Guardian.

« Cela nous a amené à penser que ce pourrait être l’occasion d’une nouvelle entreprise et nous avons continué à approfondir nos recherches. »

Des études ont montré que la première préoccupation de l’étiquette dans le lieu de travail était l’odeur du corps, a ajouté Koda  En même temps, les gens ont du mal à parler de les odeurs d’un autre collègue.

« Nous voyons des défis pour que ces gens soient au courant, mais personne n’a une solution pour cela, » a-t-il dit.

Daisuke Koda, Konica Minolta de, démontre l'utilisation de l'odeur de corps Kunkun vérificateur derrière l'oreille. Les résultats apparaissent sur une application smartphone via Bluetooth.
Daisuke Koda, Konica Minolta de, démontre l’utilisation de l’odeur de corps par contrôle derrière l’oreille. Photo: Daniel Hurst pour le Guardian

Le dispositif résultant est appelé Kunkun Body, qui tire son nom du mot japonais pour sniff. Il peut être utilisé pour tester les odeurs dans quatre endroits: près de la tête, derrière l’oreille, sous l’aisselle et autour des pieds.

Le dispositif est à la disposition des acheteurs japonais dans le cadre d’un ensemble de produits de soins via une plateforme de financement participatif lancé jeudi matin. Les premiers utilisateurs se verront offrir des rabais sur le prix de vente conseillé de 30 000 yens (265 $ ou 206 £) avec les dispositifs supplémentaires livrés plus tard cette année.

La société a déclaré qu’elle ne prévoyait pas actuellement de vendre l’appareil en dehors du Japon.

Ce n’est pas le premier dispositif visant à répondre aux inquiétudes liées à odeur au Japon. L’an dernier, Sony a sorti un diffuseur d’arôme portatif appelé Aromastic. Les propriétaires de l’appareil, baptisé un « Walkman aromatique », peuvent sélectionner le parfum qu’ils veulent être émis dans leur voisinage.

Dans une tentative de battre les conditions d’été notoirement chaudes et humides, les gens au Japon portent souvent des mouchoirs pour essuyer la sueur et des parasols pour bloquer les rayons du soleil.

En juin l’année dernière, les détaillants et les fabricants ont signalé une augmentation des ventes de produits antisudorifiques et des lingettes par rapport à l’année précédente, selon un rapport de Jiji Press.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s