Environ 23 000 vélos abandonnés ont été rassemblés et transportés sur 16 parkings temporaires par les autorités de gestion urbaine de la ville de Hangzhou, dans l’est de la Chine. Les vélos ont été enlevés en raison du stationnement désordonné signalé par les habitants. Les entreprises de partage de vélo hésitent à les réclamer, craignant une amende.

Les autorités n’ont d’autre choix que de garer les vélos abandonnés dans des places de stationnement vide autour de la ville, formant une vision vertigineuse. En dépit de l’atténuation des embouteillages et de la commodité des locaux, de nombreuses bicyclettes défectueuses et brisées sont abandonnées par les cyclistes et les entreprises propriétaires.

2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.