En Chine urbaine, l’argent devient rapidement obsolète

Il y a un phénomène économique audacieux qui se passe en Chine, et qui laisse les touristes sur le carreau niveau shopping. Le cash n’est pas utilisable : la transaction n’est plus que dématérialisée.

Cela n’a rien à voir avec la dette, les dépenses d’infrastructure ou les autres grands thèmes économiques du jour. Il s’agit de l’argent comptant – en particulier, comment la Chine supprime systématiquement et rapidement le papier-monnaie et les pièces de monnaie.

Presque tout le monde dans les principales villes chinoises utilise un smartphone pour payer à peu près tout. Dans les restaurants, un serveur vous demandera si vous souhaitez utiliser WeChat ou Alipay – les deux options de paiement de smartphone – avant de donner de l’argent en troisième, possibilité de dernier recours.

Tout aussi surprenant est la rapidité avec laquelle la transition s’est produite. Il y a seulement trois ans, il n’y aurait aucune question, car tout le monde utilisait toujours de l’argent.

« D’un point de vue technologique, c’est probablement l’une des innovations les plus importantes qui s’est produite en Chine, et pour l’instant c’est seulement en Chine », a déclaré Richard Lim, directeur général de la société de capital de risque GSR Ventures.

Un client qui scanne un code QR pour payer le petit-déjeuner en utilisant WeChat, une application messagerie qui est devenue essentielle pour la vie quotidienne. CréditYuyang Liu pour The New York Times
 Il y a certaines parties de l’Internet chinois qu’on doit voir pour le croire. En tant que touriste étranger, il est difficile de comprendre que Facebook ou Google puissent être totalement bloqués jusqu’à ce que vous soyez forcé de faire sans. Il est difficile de comprendre que l’application de messagerie WeChat est pour la vie quotidienne  jusqu’à ce que la sixième personne de la journée vous demande de numériser votre  QRCode – une sorte de code barres – pour vous connecter et payer.

Ce qui se passe avec de l’argent en Chine est similaire. La Chine continentale a une culture internet très différente du continent. Les paiements par smartphones sont pris en charge en Chine, et les statistiques sont claires: en 2016, les paiements mobiles en Chine ont atteint 5,5 milliards de dollars , soit environ 50 fois la taille du marché américain de 112 milliards de dollars, selon la société de conseil iResearch.

Même si, le changement culturel du préposé n’était compréhensible qu’en personne. Le compte WeChat est devenu un portefeuille virtuel pour tellement de personnes.

Cela signifiait que vous devez absolument avoir un kit de batterie sur vous, car sans téléphone et sans Wechat, vous ne faites rien en Chine.

Un code QR est scanné pour payer une course en taxi en utilisant Alipay. CréditYuyang Liu pour The New York Times

Dans les cafés et les restaurants, vous êtes un ovni si vous utilisez votre mon porte-monnaie et pour donner des pièces au serveur. Si vous avez faim, vous devez aller dans un restaurant pour payer comptant sinon il vous faut commander et payer par téléphone si vous souhaitez un simple sandwich. Si vous devez aller quelque part, vous ne pouvez que utiliser votre téléphone pour débloquer une des bicyclettes, genre vélib, omniprésentes qui font partie de l’engouement pour la bicyclette en Chine.

Même les musiciens de rue entreprenants qui jouent dans les rues d’un certain nombre de villes chinoises ont mis des panneaux avec des codes QR afin que les passants puissent simplement les transférer directement.

« C’est devenu le mode de vie par défaut », a déclaré Shiv Putcha, analyste auprès de la firme de recherche IDC. « Littéralement, toutes les entreprises et les marques en Chine sont branchées dans cet écosystème ».

Le centre commercial de l’IAPM dans le centre de Shanghai. Les paiements mobiles ont atteint 5,5 billions de dollars en Chine l’année dernière. CréditYuyang Liu pour The New York Times

Certains pays scandinaves ont également laissé de côté l’argent physique mais utilisent toujours des cartes bancaire fréquemment. En Chine, le changement a été pour les téléphones. 

Concrètement, cela signifie que l’affilié financier de Tencent et Alibaba, Ant Financial, les deux sociétés chinoises d’Internet qui dirigent WeChat et Alipay, respectivement, sont assises au sommet d’une mine d’or dans des proportions stupéfiantes. Les deux sociétés peuvent faire de l’argent sur les transactions, facturer à d’autres entreprises pour utiliser leurs plates-formes de paiement et collecter les données de paiement à utiliser dans tout, depuis les nouveaux systèmes de crédit jusqu’à la publicité.

M. Lim a déclaré que, selon les données récentes, Ant Financial et Tencent devaient dépasser les sociétés de cartes de crédit comme Visa et Mastercard dans le total des transactions mondiales par jour au cours de l’année à venir. La clé est que les deux sociétés sont en mesure de fournir des paiements à bon marché, en partie en permettant aux petits fournisseurs de faire usage d’une impression simple d’un QRcode ou de leur téléphone, au lieu d’un lecteur de cartes coûteux. Un système de back-end qui stocke un compte rendu des comptes d’utilisateurs, au lieu d’avoir à communiquer avec une banque, réduit également les coûts.

Tandis que Tencent ne diffuse pas ce qui provient des paiements mobiles, au quatrième trimestre de 2016, l’activité « autres services » a vu son bénéfice presque tripler par rapport à l’année précédente, à 6,4 milliards de renminbi, soit 940 millions de dollars, principalement grâce aux paiements mobiles.

Les clients s’alignent chez un fournisseur de produits alimentaires de Shanghai qui prend en charge WeChat et Alipay. CréditYuyang Liu pour The New York Times

Il existe des problèmes futurs potentiels avec l’adoption par la Chine des paiements en ligne. À mesure que le pays construit toute son économie de consommation autour de deux plates-formes privées de paiement de smartphone, il verrouille lentement les personnes incapables d’accéder à ces réseaux et se verrouillant dans ces entreprises.

Au niveau le plus simple, cela rend la vie difficile pour les touristes et les voyageurs d’affaires qui auront du mal à ouvrir un compte bancaire en Chine et qui auront du mal à transformer leur téléphone en portefeuilles.

Plus largement, cela signifie que les choses pourraient devenir plus difficiles pour les entreprises étrangères et locales. Les entreprises étrangères qui espèrent vendre aux consommateurs chinois doivent maintenant s’occuper d’Alibaba et de Tencent ou risquent d’être incapables de prendre des paiements. De même, les entreprises chinoises qui dépendent d’Alibaba et de Tencent doivent construire des structures distinctes pour faire face au monde de Facebook, Google et des cartes de crédit qui dominent encore ailleurs.

Il y a un corollaire pour ce qui pourrait arriver ici. Au Japon, au début des années 2000, les téléphones portables pouvaient tout faire depuis la télévision par câble en continu pour payer les magasins. Mais parce que les téléphones étaient tellement avancés, le Japon était lent à adopter des smartphones, et il est passé du géant de la technologie en retard de technologie de 15 ans.

Image

Un fabricant de rue qui accepte les paiements mobiles. Pour de nombreuses petites entreprises, la technologie a permis de réduire les coûts en utilisant un code QR au lieu d’un lecteur de cartes coûteux. CréditYuyang Liu pour The New York Times

Maintenant, au Japon, ces téléphones flip, qui sont encore utilisés, s’appellent  les téléphones de Galápagos  parce qu’ils ont évolué parfaitement dans un environnement isolé.

Sans doute, Alibaba et Tencent poussent à se développer au-delà de la Chine pour s’assurer une présence, mais la concurrence est très probable.

« La question à un million de dollars est: Est-ce que les entreprises occidentales décideront de construire un système et de concourir? », a déclaré M. Lim. « La réponse est probablement oui ».

Bâtiments pour Tencent, la société mère de WeChat, dans Caohejing Hi-tech Park. CréditYuyang Liu pour The New York Times

Jusque-là, les nouveaux arrivants doivent s’attendent d’être exclus de l’infrastructure de paiement en ligne de la Chine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s