Konstantin Dimopoulos peint les « arbres en bleu » pour aider les villes à devenir plus vertes

Dans 20 villes – de Sacramento à Sydney – Konstantin Dimopoulos a laisser une marque pour l’environnement. Dans un effort pour souligner la qualité éphémère de la nature et sensibiliser aux problèmes environnementaux, l’artiste né en Egypte et résident néozéealandais utilise un pigment non toxique et non permanent pour peindre des « arbres bleus ». 

« J’ai toujours su que l’art est, et a toujours été, une partie étendue de la nature et que l’art peut influer sur le changement social », a déclaré Dimopoulos au sujet de son intérêt pour l’art public. Pour que cela se produise, il faut laisser les institutions et les galeries d’art et sortir dans la nature et aller à la rencontre des êtres humains dans leurs espaces de vie.


Photo par david photographie brune / toutes les images grâce à Konstantin Dimopoulos

Le projet en cours d’exploration des arbres bleus de Dimopoulos vise à exprimer un message de conscience sociale et de conscience écologique, en particulier en ce qui concerne l’écocide et la destruction délibérée des forêts. Dans les deux villes et les paysages naturels, l’artiste s’associe avec des bénévoles de la communauté pour transformer les arbres en toiles pour la couleur et l’expression créative.

« Je pense aux arbres bleus comme une œuvre d’art qui a un fort aspect régénérateur, un travail organique qui change continuellement et évolue d’un site à l’autreé, poursuit Dimopoulos. éDe saison en saison, les arbres se développent à travers les cycles de la nature et les couleurs commencent également à changer et à disparaître. Il y a un sentiment de temps, en tant que partie intégrante du concept. Le temps qui détermine notre propre existence est mesuré à travers ces arbres. ‘


« Les arbres bleus » colorisent le paysage de Mississauga, au Canada

L’artiste travaille actuellement sur sa dernière installation à Pointe Claire, à Montréal. « J’aimerais que vous soyez ici » est composé de bois, de peinture rouge et d’acier, et s’appuie sur la propre expérience de Dimopoulos en tant qu’immigrant pour étudier les thèmes de la perte, de la mémoire et de l’abandon.


« Arbres bleus » pour la biennale de Vancouver au Canada


Une installation de « arbres bleus » à Breckenridge, Colorado


Le projet à Breckenridge a été commandé par le festival international Breckenridge des arts


Le projet est conçu comme un appel environnemental à l’action


Installation dans Pirrama Park à Sydney 


L’installation à Chattanooga, le Tennessee a l’intention de mettre en évidence les problèmes écologiques | Photo par david photographie brune


« Les arbres bleus » en Kunzelsau, Allemagne

Publicités

Un commentaire sur “Konstantin Dimopoulos peint les « arbres en bleu » pour aider les villes à devenir plus vertes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s